Pour faire face à la révolution des usages engendrée par l’ère du digital, il est nécessaire de rendre votre organisation agile, collaborative et ouverte. Tel est le constat de Bpifrance Le Lab qui, pour vous y aider, vient de publier un guide pratique à destination des dirigeants de PME-ETI « La transformation à l’ère du digital ». Voici quelques uns des éléments qu’il vous faut retenir de ce guide complet de presque 100 pages.

3 chantiers indépendants sont à mener pour rendre votre organisation agile, collaborative et ouverte :

La transversalité et le mode projet

Par « transversalité » comprenez « dépassement des logiques de silos et de territoires visant à améliorer les performances de l’entreprise, de placer le client au cœur de l’organisation et de donner aux collaborateurs les moyens de remplir leurs missions au-delà de la structure organisationnelle existante. » Les enjeux ? La satisfaction du client final dont les attentes se sont complexifiées ; la création d’une continuité entre les ambitions initiales et la réalisation de manière à penser un produit et/ou un service dans sa globalité ; répondre aux attentes des collaborateurs qui sont, pour leur part, de plus en plus en demande de coopération entre équipes, d’une vision globale de l’entreprise et de ses activités leur permettant de donner plus de sens à leur action au quotidien.

En pratique, Bpifrance Le Lab liste dans son guide une série d’actions prioritaires :

  • Former les chefs de projets aux méthodes de gestion de projet pour atteindre une efficacité optimale dans la gestion des projets transverses et complexes.
  • Initier quelques projets transverses plutôt que de lancer de nombreux projets.
  • Créer des instances de partage d’information pour permettre à vos collaborateurs de gagner en pertinence et en réactivité dans leurs actions.
  • Instaurer une culture de transversalité, de collaboration et de succès collectif.
  • Réviser les processus de votre communication interne afin d’assurer une bonne circulation des informations et d’impliquer davantage vos collaborateurs.

De nouveaux dispositifs managériaux

Injecter de la transversalité et du mode projet dans l’entreprise implique de nouvelles méthodes de travail et une nouvelle organisation. Bpifrance Le Lab préconise donc de formaliser ces dispositifs managériaux (rituels et instance de pilotage, culture et pratiques managériales, process et outils, référentiels RH de l’entreprise). Les enjeux ? Tirer le maximum de valeur du capital humain ; attirer, intégrer et fidéliser des talents ; répondre aux souhaits des collaborateurs en quêtes de plus d’autonomie, de confiance, de sens, de transparence et d’évolution professionnelle.

En pratique, Bpifrance Le Lab liste dans son guide une série d’actions prioritaires :

  • Dynamiser la logique de mobilité et les leviers de fidélisation des collaborateurs grâce à la possibilité d’évolution au sein de l’entreprise.
  • Repenser la politique de recrutement en travaillant votre marque employeur. Essentiel pour intégrer de nouveaux talents (nouvelle génération).
  • Refondre les dispositifs d’évaluation et d’incitation adaptés à la responsabilisation et l’autonomisation des collaborateurs.
  • Lancer des plans de formation ambitieux pour accompagner les collaborateurs dans tous ces changements.

Travail collaboratif en réseau

Le travail collaboratif en réseau redéfinit en profondeur le fonctionnement d’une organisation. Il permet l’émergence de réseaux de collaborateurs complémentaires pouvant se fédérer spontanément pour répondre à des objectifs ou des projets. Cela implique des outils, de nouveaux espaces de travail et des infrastructures SI. Les enjeux ? Apporter plus d’agilité et de performance au fonctionnement de l’entreprise ; assurer une meilleure adaptabilité de l’entreprise face aux nouvelles contraintes du marché mais aussi une meilleure réactivité face aux nouvelles opportunités.

En pratique, Bpifrance Le Lab liste dans son guide une série d’actions prioritaires :

  • Redéfinir le rôle du management pour qu’il devienne facilitateur au service de son équipe.
  • Accélérer le déploiement des people reviewspour retravailler les fiches de poste et évaluer les écarts entre les missions existantes et la cible visée.
  • Mettre en place des outils dédiés pour accélérer le travail collaboratif.
  • Favoriser l’auto-gestion des collaborateurs et des modes de pilotage par objectifs collectifs.
  • Repenser les espaces de travail en cohérence avec les nouveaux modes de relation.
  • Encourager la cooptation afin que les collaborateurs soient acteurs dans le recrutement de profils adaptés à la culture d’entreprise.