Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

4 compétences techniques pour les communicants internes

Qui dit digitalisation de la communication dit aussi nouvelles compétences techniques à maîtriser pour les communicants internes. Voici les principales notions à intégrer dans la boîte à outils de la communication d’entreprise. 

La communication interne digitale prenait de l’ampleur depuis plusieurs années, mais elle s’est véritablement ancrée en 2020 lors des périodes de télétravail massif.

Pour les communicants, il ne s’agit pas simplement d’utiliser de nouveaux médias : c’est un véritable tournant qu’il faut prendre. Ils doivent à la fois assimiler les codes du digital et acquérir de nouvelles connaissances spécifiques.

C’est une étape indispensable pour continuer à communiquer de manière pertinente et, comme le rappelle le site Ragan, pour collaborer efficacement avec les équipes techniques.

De nouvelles compétences techniques pour les communicants internes

Il est désormais assez courant, et même indispensable, que les communicants internes maîtrisent des outils tels que Photoshop ou InDesign. Cependant, ceux-ci ne suffisent plus à couvrir toutes les facettes de leur métier.

La communication digitale est plus technique que son pendant traditionnel, et ne peut exister sans l’aide des équipes IT ou de prestataires externes. Les communicants internes doivent donc maîtriser quelques notions techniques pour pouvoir correctement :

  • briefer les différents intervenants sur un projet
  • évaluer les options techniques proposées
  • être force de proposition
  • faire évoluer leurs contenus et leurs médias dans la bonne direction

Il ne s’agit bien sûr pas de se former à tous les métiers concernés, mais bien de connaître les fondamentaux du digital et de ses outils.

Les 4 compétences techniques indispensables pour les communicants internes

 

1) Connaître le jargon, la première des compétences techniques à maîtriser

Chaque domaine de connaissances comporte un vocabulaire qui lui est propre, sans lequel il est difficile de progresser. Les premières compétences techniques à acquérir pour les communicants internes relèvent donc… de la communication.

Il leur faut apprendre les principaux termes techniques et leur signification, de manière à pouvoir comprendre, et soutenir, des conversations sur le sujet. Dans l’idéal, ils devraient passer un peu de temps avec les équipes techniques. Ce fonctionnement permet d’assimiler plus vite le vocabulaire, mais surtout de poser des questions.

Ils doivent chercher à comprendre le fonctionnement des outils, même s’ils ne se serviront pas de toutes ces informations dans leur travail quotidien. Cette approche peut se révéler très utile lors de projets complexes, comme la refonte de l’intranet par exemple.

 

2) Apprendre à créer et monter des vidéos

Pour rester attractive, la communication interne doit savoir diversifier ses contenus. Dans cette optique, le recours à la vidéo est de plus en plus naturel. Qu’elle prenne la forme d’interviews, de petits films corporate ou de séquences d’animation en flat-design, la vidéo permet de faire passer les messages d’une manière différente.

Pourtant, la réalisation est encore souvent confiée à des prestataires externes. S’il n’est pas forcément possible de rapatrier l’ensemble de la production audiovisuelle en interne, il est cependant important d’en connaître les rouages, les étapes, ainsi que les principaux outils disponibles. Les communicants internes pourront ainsi mieux évaluer :

  • le temps nécessaire à la création du film
  • la pertinence des devis

3) Explorer le fonctionnement des sites web, un incontournable pour les communicants internes

Lancer un site web est devenu chose courante en communication, même interne. Il faut donc, là encore, connaître les grands principes de leur fonctionnement. Certes, les sites destinés uniquement aux employés s’affranchissent de certaines contraintes du web classique, comme le référencement par exemple. Mais pour le reste, ils répondent aux mêmes logiques et sont construits à partir des mêmes outils.

Les équipes de communication interne n’ont pas besoin d’apprendre à coder, mais devraient s’attacher à :

  • s’initier au langage html
  • comprendre la logique de construction derrière l’architecture des sites
  • faire la différence entre le fonctionnement du front-office et celui du back-office

Ils pourront ainsi discuter en connaissance de cause avec les développeurs lors des créations de sites web. Ces compétences leur permettront également de justifier en interne le pourquoi de tel ou tel choix technique.

4) Comprendre les chiffres, une compétence technique indispensable 

La communication digitale présente un avantage de taille : tout y est mesurable. Chaque contenu est hébergé quelque part, et un lien permet d’y accéder. Les communicants peuvent donc connaître, en temps réel, des éléments tels que le nombre de vues ou les chemins empruntés par les lecteurs pour atteindre le contenu… À condition de savoir ce qu’il faut mesurer, et comment s’y prendre.

Parmi les compétences techniques à maîtriser pour les communicants internes, on trouve donc les chiffres. Il leur faut apprendre :

  • les principaux indicateurs
  • les liens entre ces différents chiffres
  • la manière de les obtenir
  • et la pertinence qu’il y a à les utiliser dans tel ou tel contexte

Connaître les indicateurs est indispensable pour évaluer la performance des différents outils, et donc celle de la communication interne elle-même.

L’importance croissante des compétences techniques pour les communicants internes

Une fois maîtrisées, de telles connaissances permettent d’élaborer une stratégie de communication pertinente, avec une répartition fine des différents contenus selon les canaux et les possibilités techniques. La définition des objectifs, et la mesure de la performance, gagnent alors en précision.

Acquérir ces compétences techniques est également une étape indispensable pour nouer des liens de confiance avec les équipes techniques, et pouvoir travailler ensemble de manière fluide.