Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

5 minutes avec Pinky, Responsable Communication interne à Singapour

Dans cette nouvelle section du blog, nous partons à la rencontre de professionnels de la communication interne dans le monde entier.

 L’objectif : partager leurs bonnes pratiques et leur vision pour le futur.

Nous commençons cette série d’entretiens avec Pinky, une communicante dynamique et enthousiaste installée à Singapour. Actuellement responsable de la communication interne régionale pour un groupe international, elle a bien voulu partager avec nous quelques conseils et bonnes pratiques, fruits de ses années d’expérience en Asie.

 

1) Pinky, selon vous, quelles sont les caractéristiques principales d’une stratégie de communication interne réussie ?

Il faut d’abord connaître son audience, ainsi que les différents segments qui la composent. Vous devez savoir ce dont ces gens parlent, ce qui les inquiètent.

Une fois que vous comprenez vos employés, vous pouvez commencer à travailler sur la stratégie. Il est important que cette phase n’arrive que dans un second temps.

Le cœur de votre stratégie est votre récit ; les autres aspects de votre plan de communication permettront de porter votre message. Et, une fois que vous avez défini et formulé ces messages, vous pouvez commencer à réfléchir au « qui » et au « comment ».

Qui devrait délivrer le message ? Quel est le meilleur moment pour le faire ? Quelles plateformes devriez-vous utiliser ?

La communication interne devrait toujours avoir une vue d’ensemble pour aboutir à une stratégie claire et efficace.

Vous devez considérer chaque message diffusé comme faisant partie d’une campagne, et non comme étant isolé. Il est important de réfléchir à la manière dont il s’intègre dans votre stratégie business, dont il s’articule avec les messages à venir.

2) Quels sont les principaux défis de communication interne dans votre entreprise ?

Dans les entreprises qui grandissent très vite, un défi peut se poser : vous vous retrouvez avec un mélange de groupes différents. D’un côté les personnes qui sont dans l’entreprise depuis longtemps, et qui connaissent sa culture. Et de l’autre les nouveaux employés, qui arrivent avec leurs propres expériences passées, voire avec une très faible expérience.

Lors de la diffusion des messages, il est donc important de se rappeler que votre audience est composée de ces population variées. Elles n’ont pas le même état d’esprit et viennent de contextes différents. Il est parfois difficile de trouver le bon équilibre pour bien construire ses messages internes.


3) Pinky, d’après votre expérience, quel média a été le plus efficace pour atteindre les employés ?

Je n’ai pas encore trouvé d’outils qui pouvaient être utilisés sur tous les canaux. Comme beaucoup de nos informations sont confidentielles, nous avons de nombreuses contraintes qui peuvent impacter l’usage de telles plateformes.

Cela dit, nous utilisons un logiciel de newsletter dédié à la communication interne. Il comporte des fonctionnalités de suivi, ce qui est très utile pour comprendre la performance de nos newsletters, savoir quels articles sont populaires, etc.

Concernant l’engagement, nous utilisons aussi Microsoft Teams. Nous y créons des canaux que les gens peuvent rejoindre et où ils peuvent discuter. Du fait des restrictions liées à la confidentialité, c’était notre seule possibilité. Cela a fonctionné pour nous, même s’il existe probablement des plateformes plus avancées.

4) Avec l’augmentation du télétravail due à la pandémie, et les évolutions des habitudes de travail et des attentes des employés, que devraient faire les entreprises pour s’adapter à ces changements ?

Les entreprises doivent utiliser les réseaux sociaux pour créer des liens avec leurs employés. Certaines ont déjà commencé, je pense que cela devrait être une approche plus généralisée.

Utiliser une plateforme sociale dédiée, accessible depuis un smartphone et réservée uniquement aux salariés est, à mon avis, l’une des clés du succès. Pour qu’elle soit adoptée, elle doit être pensée pour les utilisateurs, et être aussi facile que possible à utiliser.