Comment faire en sorte que vos collaborateurs restent à la fois informés et engagés ? Par une communication interne enthousiasmante, et donc dépoussiérée. C’est pourquoi les applications mobiles sont à la mode : elles permettent de toucher les collaborateurs déconnectés (ceux qui n’ont pas toujours d’adresse mail professionnelle ni même d’accès à l’intranet), de créer des rappels grâce aux notifications push, de communiquer de manière interactive… bref, l’app pallie les désavantages de bien d’autres canaux et médias.

Les avantages des applications mobiles

Une application mobile permet de publier souvent, d’alterner entre divers formats d’articles pour donner du rythme, d’utiliser des contenus enrichis… autant d’avantages qui favorisent l’engagement des collaborateurs.

Voici les grands avantages d’une app par rapport à d’autres canaux. Une réflexion notamment alimentée par un article du blog de Staffbase :

  • Le temps : alors qu’un magazine imprimé peut mettre des mois à voir le jour (quoique, chez Madmagz Com’in, nous avons fait en sorte de supprimer les process lourds et les allers-retours interminables), l’app est un outil flexible. Elle permet notamment de communiquer une actualité à chaud, dès qu’elle se produit, tandis que pour un magazine le live n’est pas possible : il y aura toujours un laps de temps incompressible entre un événement et une communication a posteriori. Or, le but de la communication interne est bien souvent de garder les collaborateurs des nouveautés de l’entreprise, ce pourquoi le journal interne ne suffit pas toujours !
  • Le prix : a terme, les applications mobiles sont moins chères qu’une édition récurrente de magazine… et oubliez les frais d’impression !
  • Le rapport à la déconnexion : puisqu’il existe dans beaucoup d’entreprises des collaborateurs ne disposant pas de poste informatique ni d’adresse mail professionnelle, créer un dispositif couplant un site réservé à l’interne et son app associée permet de toucher un maximum de personnes. En effet, un tel dispositif s’adressera à tout collaborateur ayant a minima un smartphone ou un ordinateur.
  • La mesure : une application mobile vous permettra de mesurer l’engagement de vos collaborateurs, de mieux comprendre les informations et les formats qui les intéressent, et ceux qui ne sont pas suffisamment attractifs.

Attention néanmoins, l’écriture digitale mobile a ses spécificités !

Lorsque l’on écrit pour le mobile, on ne peut pas simplement copier-coller un texte que l’on aura écrit d’une traite sur Word. Et surtout, il n’est plus question de conserver les codes du print ! Car le mobile va beaucoup plus loin que la simple digitalisation du papier. En effet, un article pour le mobile doit être conçu en gardant à l’esprit des éléments comme la taille de la police, la taille des images, l’équilibre texte-images… bref, il faut s’assurer que le lecteur puisse consommer le contenu dans les meilleures conditions.
Par exemple, il n’est pas toujours simple d’évaluer la longueur idéale d’un article, surtout pour le mobile. Les contenus courts sont, d’une manière générale, préférables : ils correspondent à la tendance du snack content, ce contenu que l’on consomme sur le pouce, et qui apporte une information simple, concise et facile à mémoriser. Vous estimez que la taille de votre contenu est incompressible ? Songez à le convertir en infographie, ou en motion design : en rendant l’information plus visuelle, vous raccourcirez votre contenu, et le rendrez plus attractif et facile à retenir. Bien entendu, dans certains cas, il est impossible de synthétiser ou de compresser l’information, si bien qu’un article peut être long, voire très long. Pas de panique, cela arrive ! Si le mobile est plutôt associé à des contenus courts, les formats longs y trouvent aussi leur place, pour traiter des sujets de fond. Parce que oui, il nous arrive d’être absorbés par de longs et passionnants articles, même sur mobile ! A vous ensuite de trouver le bon rythme pour alterner différentes longueurs.
J’aime beaucoup le tableau utilisé sur le blog de Staffbase, et qui décrit la Content Death Zone, cette longueur d’article qui ne correspond ni à un article de fond, ni à une brève, et qui n’est adapté à aucun usage actuel de consommation de l’information :

A l’ère du digital, une application d’actualité interne est-elle compatible avec des supports papiers ?

Malgré les nombreux avantages de la digitalisation de la communication interne, il arrive que les collaborateurs restent très attachés aux supports imprimés. Dans ce cas, en premier lieu, il faut le savoir. Pour cela il est indispensable de demander aux équipes leurs souhaits et besoins en termes de communication. Ensuite, il est tout à fait possible de faire coexister des supports print et digitaux : quand le digital traitera le flux d’informations immédiates, le print pourra tenir lieu de média plus qualitatif pour traiter des dossiers de fond. Ensuite, tout est imaginable : du magazine interne collaboratif dont les articles auront été écrits par les salariés eux-mêmes, au magazine bi-mensuel traité comme un “bel objet” sur la stratégie de l’entreprise… à vous de créer un écosystème équilibré !