Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Artisan, le web est pour vous !


Alors que la semaine nationale de l’artisanat débute, posons-nous la question de l’apport du web aux artisans.

I – Le contexte économique

Tout d’abord, rappelons-nous deux faits : l’artisanat est la « Première entreprise de France » (920 000 entreprises) et moins de la moitié des entreprises en France ont un site internet.

A – Les nouvelles attentes des consommateurs
90% des mères de familles achètent sur le web. Les seniors ont généré plus de la moitié du revenu du e-commerce français. (Veille spécial e-acheteurs)
Il suffit de taper sur google : forum recherche artisan pour se rendre compte qu’un volume important de prospects sont sur le web. Obtenir l’adresse d’un bon artisan est difficile.
B – Comment attirer les clients du 21ème siècle ?
La plupart des chefs d’entreprise croient que leur savoir-faire suffit pour attirer la clientèle ; en réalité le marketing et la communication attirent les clients et le savoir-faire les fidélise.
Et le site internet devient le 1er levier de prospection.

II – Les solutions

A – Etre maître de sa communication sur le web : avoir son propre site
Vous le savez, dans le cadre de ma structure, j’accompagne les entreprises sur le web.
Mes clients expérimentent rapidement les avantages à posséder un site : il est accessible 24h/24, 7j/7 ; il peut être mis à jour ; il est visible partout dans le monde.
Les artisans à la différence des prestataires de services peuvent prouver leurs compétences facilement grâce à des photos, des vidéos des produits réalisés…Le site web permet aisément de promouvoir les savoir-faire, d’être une interface de contact facile et disponible à tout heure pour les prospects. Il est plus facile de remplir un formulaire, que d’appeler pour se renseigner.
L’investissement de départ peut paraître élevé, mais le support web est conservé des années.
B – Etre indexé dans des sites d’intermédiation
Le besoin des internautes est tel, que depuis 2000 le web a connu une explosion de sites d’intermédiation, c-à-d. qu’ils sont des intermédiaires entre l’internaute et l’artisan.
Certes, ils facilitent la prospection web des artisans, en leur donnant une première visibilité sur internet. Mais cette dernière est trop réduite, pour améliorer leur notoriété.
Cette solution de prospection a un coût mensuel réduit, mais à la fin du contrat l’artisan n’a plus de visibilité web. De plus, il est mis en compétition avec d’autres artisans et n’a pas ou peu l’occasion de mettre des exemples de son savoir-faire.
C – La bonne solution
1 – Investir dans un site internet sur lequel changer facilement les informations et les visuels de son travail.
2 – Et mettre en place des solutions pour développer sa réputation sur le web et selon son budget : publicité en ligne (Google Adwords), réseaux sociaux… et sites d’intermédiation.

Sources : TV de l’artisanat | artisanat.info

Bonne fête à tous les artisans et à très bientôt
Véronique de BeDigitalBusiness