Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Bien-être au travail : des principes à suivre

De nombreux facteurs contribuent au bien-être au travail des employés. Voici les principes à suivre pour faire de votre entreprise un lieu où il fait bon travailler.

On entend par « bien-être » un « état agréable résultant de la satisfaction des besoins du corps et du calme de l’esprit » (définition Larousse). Le bien-être se distingue donc de la santé, même si ces sujets sont bien évidemment liés.

Approche sociologique du bien-être au travail

Chaque entreprise doit faire en sorte que ses salariés disposent des meilleures conditions de travail possibles. Et il ne s’agit pas uniquement de rénover ses locaux ou d’installer un baby-foot. Le bien-être au travail dépend de la gestion des facteurs de risques psychosociaux, qui sont répartis en 6 catégories :

  • la charge de travail, son intensité et les horaires qu’elle implique
  • les exigences émotionnelles
  • l’autonomie, qui peut être insuffisante ou subie
  • les rapports sociaux
  • le conflit de valeurs
  • l’insécurité socio-économique

Ces facteurs sont étudiés notamment par les médecins du travail. Ils permettent de recenser tout ce qui favorise (ou non) la santé des salariés dans l’exercice de leur profession. 

Comment améliorer le bien-être au travail

Sur cette base, les entreprises peuvent aborder méthodiquement la question du bien-être au travail. Certains de ces facteurs peuvent ainsi être adressés de manière très concrète.

1) L’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle

La charge de travail est l’un des éléments majeurs. Chaque salarié veut pouvoir exercer ses missions avec suffisamment d’autonomie et de marge de manœuvre. Mais il ne doit pas non plus se retrouver seul face à des décisions qui ne sont pas de son ressort. Sensibiliser les managers à ces aspects est donc primordial.

La gestion de la charge de travail va de pair avec les horaires, et donc avec l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Pour aider ses salariés à gérer ces deux pans de leur quotidien, une entreprise peut mettre en place des horaires flexibles ou encore permettre le télétravail. La technologie offre désormais de nombreuses solutions.

2) Bien-être au travail et ambiance

L’atmosphère qui règne dans l’entreprise joue évidemment sur le bien-être des employés. La culture contribue à définir cette ambiance, tout comme la vision du management ou la façon dont les salariés sont accueillis.

L’aménagement des locaux reflète souvent cette atmosphère. Présence ou non d’un espace détente, bureaux et sièges ergonomiques, répartition des différents départements au sein des locaux impactent le ressenti de chacun. Certaines entreprises permettent ainsi à leurs employés de choisir chaque jour l’endroit où ils vont s’installer pour travailler, favorisant les discussions entre les différentes équipes.

Mais d’une manière plus diffuse, il s’agit également d’encourager l’esprit d’équipe et la cohésion plutôt que la compétition à outrance. Un climat de bienveillance permet naturellement de limiter les situations de stress.

3) Les avantages offerts

La sécurité de l’emploi est bien évidemment essentielle au bien-être au travail, tout comme une communication claire lors des réorganisations internes. Au-delà du niveau de salaire, les autres avantages proposés jouent également un rôle. Un CE dynamique peut ainsi permettre d’améliorer le quotidien des employés, notamment avec des services comme une crèche ou un pressing. La présence d’une cantine de qualité joue également sur le bien-être.

Mais les entreprises peuvent aussi offrir des avantages en lien avec leur activité. Ainsi, selon Glassdoor, Deezer organise des concerts privés dans ses bureaux et Frichti fournit deux repas par jour à ses employés. La société OpenClassrooms offre même une prime à ses salariés s’ils prennent plus de 15 jours de vacances dans l’année !

Le droit à la déconnexion, l’importance donnée à la formation et à l’esprit d’équipe contribuent aussi au bien-être au travail. Et un employé épanoui sera d’autant plus engagé envers son entreprise, et motivé.

Entreprises et bien-être au travail

En améliorant le bien-être de ses salariés, une entreprise favorise également la diminution des accidents du travail, des arrêts maladie et de l’absentéisme. Elle améliore aussi sa réputation, ce qui facilite le recrutement des meilleurs talents.

Des classements comme Great Place to work mettent désormais en avant les meilleures entreprises en termes de qualité de vie au travail. Le site recense également des bonnes pratiques dont chaque société peut s’inspirer.

Chaque entreprise doit donc, à sa manière, s’attacher au bien-être de ses salariés. Toutes n’entreprendront pas les mêmes actions, car les employés n’ont pas tous les mêmes attentes. Les consulter de manière régulière reste donc un préalable essentiel à l’amélioration de leur bien-être.

Pour aller plus loin, Com’in News vous recommande :