Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Les chiffres de l'Internet en France : un pays, deux visages

J’ai assisté la semaine dernière à la présentation d’inauguration des indicateurs de l’économie numérique organisée par l’ACSEL. Cet organisme professionnel, présidé par Pierre Kosciusko-Morizet, s’est en effet donné pour mission de rendre compte chaque année de l’internet en France, dans les foyers comme dans les entreprises. Les chiffres sont intéressants et la photo finale éloquente.

Au plan des entreprises, voici les quelques faits que je remarque :

  • 95% des entreprises sont techniquement raccordées au Web (ce qui ne signifie pas qu’elle l’utilisent)
  • à peine plus de la moitié des entreprises de plus de dix salariés ont un site Internet
  • six salariés sur dix n’utilisent pas Internet dans leur cadre de travail
  • les entreprises françaises sont moyennes ou en retard sur plusieurs usages : e-procurement, CRM, ERP, logiciels libres, e-commerce…
  • les entreprises françaises figurent dans le peloton de tête quant à l’utilisation des intranets et des extranets

Pour ce qui regarde les particuliers, je relève que :

  • Sept foyers sur dix disposent d’un ordinateur
  • près de la moitié des foyers sont connectés à Internet
  • Le tiers « déconnecté » est majoritairement composé de personnes de plus de soixante ans
  • Près de 60% des Français achètent en ligne
  • Les Français se retrouvent dans nombres d’usages modernes du Net : bloguer, écouter la radio, jouer, regarder la télé, procéder aux formalités administratives, etc.

Cela dessine une France à deux visages. Par rapport aux autres pays européens, les entreprises font un élève moyen et les particuliers un bon. Pourquoi ? L’infrastructure n’est pas réellement en cause et les facteurs sont sans doute nombreux. Je ne serais toutefois pas surpris que la culture et la mentalité des dirigeants d’entreprise (et autres…) y ait sa part.