Si les équipes de communication interne connaissent leur importance dans le bon fonctionnement de leur entreprise, elles exercent néanmoins un métier très spécifique qui parfois n’est pas apprécié à sa juste valeur. Le site Alive with Ideas propose dans cet article des principes à mettre en place pour redorer le blason de la communication interne ; nous les avons résumés pour vous.

Soyez un expert : la communication a parfois la réputation d’être un domaine un peu flou, mais elle est en réalité le fruit d’études et de recherches, et évolue constamment. Pour conseiller au mieux vos clients internes, vous devez donc connaître les dernières tendances et nouveaux outils, et savoir les articuler aux situations rencontrées dans votre entreprise. L’expertise en communication passe aussi par la formation continue, et la veille.

Mesurez l’impact de votre travail : pour gagner en crédibilité auprès des autres départements de votre entreprise, l’essentiel n’est pas de savoir combien de personnes ont lu le dernier article publié sur l’intranet ; il vous faut connaître précisément l’impact que vous avez eu. Pour cela, prenez le temps de déterminer quels indicateurs sont pertinents pour chaque campagne de communication, et de quelles données vous avez besoin pour les construire ; les RH ou le marketing peuvent aussi vous apporter des données complémentaires.

Soyez au fait du fonctionnement de votre entreprise et de son marché : comprendre comment marche votre société est primordial pour élaborer des communications pertinentes. Pour être pris au sérieux par les salariés, vous devez savoir à quoi ressemble leur quotidien, connaître les subtilités législatives ou économiques de votre marché… Une connaissance fine de votre écosystème vous permettra également d’anticiper l’évolution de votre entreprise.

Tenez vos promesses : instaurer un climat de confiance prend du temps, et il faut ensuite le maintenir soigneusement. Il est donc important d’être réaliste dans les promesses faites à ses clients internes, notamment lorsqu’elles concernent des demandes imprévues et urgentes. Vous seuls êtes à même de savoir si ces requêtes sont pertinentes par rapport à la stratégie globale de l’entreprise, et si vous avez le temps de vous y consacrer. Il vous faudra donc parfois les refuser ; car si vous acceptez tout, et par conséquent livrez parfois un travail de moindre qualité ou peu pertinent, c’est votre réputation qui en pâtira, pas celle du demandeur.

Tenir ses promesses de communicant amène aussi parfois à remettre en question une demande, si elle implique d’arranger la réalité pour présenter une situation sous un angle plus flatteur. Ce dernier point est essentiel pour ne pas ternir l’image de la communication dans son ensemble.      

Développer la crédibilité et le professionnalisme de la communication interne devrait être une priorité pour les communicants au sein d’une entreprise : car plus leur métier et ses impacts seront compris par les autres directions, meilleure sera leur efficacité, tout au long de la chaîne de décisions.