Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Comment faciliter l’innovation participative ?

Vecteur de croissance et d’engagement, l’innovation par les salariés doit être encouragée. Mais quels outils mettre en place pour faciliter l’innovation participative ?

L’innovation en entreprise prend de multiples formes : R&D, R&T, projets de recherche avec des partenaires extérieurs… Mais elle englobe aussi les idées et concepts imaginés par les employés. On parle alors d’innovation participative.

L’innovation participative, définition

Cette expression désigne donc l’implication des salariés dans le processus d’innovation. Et ce, quel que soit leur poste, leur mission ou leur niveau hiérarchique. Dans son quotidien, chacun peut en effet :

  • analyser les process établis
  • être confronté à des problèmes récurrents
  • travailler à la mise au point d’un produit
  • réfléchir à une problématique rencontrée…

Et proposer une nouvelle façon de faire.

L’innovation participative favorise donc l’amélioration continue. Elle entraîne également la création de valeur, voire l’ouverture de nouveaux marchés. De nombreuses entreprises ont instauré des démarches de ce type en interne. Certaines se sont même regroupées en association.

L’innovation participative, vecteur de motivation

Parce qu’elle incite les salariés à proposer des évolutions, l’innovation participative contribue à renforcer leur engagement. Les employés sont véritablement reconnus par l’entreprise, qui compte sur eux pour évoluer.

Des outils pour faciliter l’innovation participative

Cette démarche permet donc à chacun de prendre part au développement du business. Mais si tout le monde peut proposer une idée, toutes les suggestions ne sont pas retenues.

1) Une plateforme accessible à tous

La première étape : mettre en place une plateforme dédiée. Elle va concrétiser la démarche, et la rendre accessible à tous. Cet outil numérique permet :

  • à l’entreprise de rappeler les grandes catégories d’innovation
  • aux innovateurs de soumettre leurs idées
  • aux salariés de visualiser l’avancement des projets
  • et aux responsables de disposer d’indicateurs chiffrés

Cette plateforme favorise aussi l’esprit d’innovation. Les employés peuvent être inspirés par les idées proposées. Cela peut également les inciter à franchir le cap et à soumettre leur concept.

2) Un jury dédié

Avant de les mettre en place, l’entreprise trie, évalue et teste les différentes idées. Elle détermine ainsi :

  • leur pertinence
  • leur faisabilité
  • le délai nécessaire à leur réalisation
  • une enveloppe budgétaire adaptée

Pour estimer l’intérêt d’une idée, il faut donc commencer par établir des critères objectifs. Mais ceux-ci ne suffisent pas.

Par définition, l’innovation sort des sentiers battus. L’entreprise doit donc désigner un comité de personnes référentes, pour chaque domaine d’innovation. Ce sont ces jurys qui déterminent l’intérêt de chaque idée pour l’entreprise. Une variété de profils au sein des jurys optimisera ce processus de sélection.

3) Une structure pour accompagner 

Une fois l’idée validée, il faut la mettre en place. Cela nécessitera quelques jours pour certaines, et des mois de travail pour d’autres. Tout dépend de la complexité du projet. Dans tous les cas, les innovateurs doivent participer eux-mêmes au développement. Sinon, la démarche d’innovation participative ne sera pas pérenne.

L’entreprise doit donc leur donner les moyens de le faire. Un endroit dédié à l’innovation, comme un FabLab par exemple, favorise la mise au point des différents concepts. Des experts internes peuvent aussi orienter et conseiller les innovateurs tout au long du projet.

4) Des managers formés

Le soutien des managers est également essentiel. Ils doivent :

  • encourager leurs équipes à innover
  • les accompagner dans le processus de validation
  • accepter que leurs collaborateurs consacrent du temps à leur projet.

Pour cela, ils doivent être convaincus de l’intérêt de l’innovation participative. L’entreprise doit donc les doter des outils nécessaires à cet accompagnement.

Faciliter l’innovation participative implique alors de repenser l’organisation du travail.

Faciliter l’innovation participative au quotidien

Au-delà d’un mode de management, l’innovation participative est donc un réel état d’esprit à insuffler. Chaque personne dans l’entreprise doit pouvoir se sentir légitime de proposer une idée.

Mettre en avant les innovateurs

La reconnaissance est également essentielle à la pérennité de la démarche. Organiser un événement annuel dédié est une manière fréquente de mettre en avant les innovateurs.

Ce rendez-vous prend la forme d’une remise de prix. Il comprend plusieurs catégories et récompense les meilleurs projets de l’année. Cette cérémonie peut célébrer l’innovation sous toutes ses formes, ou se concentrer sur l’innovation participative.

Faciliter l’innovation participative par la communication

Il s’agit ensuite d’entretenir l’esprit d’innovation participative. Ainsi des challenges réguliers peuvent être proposés aux employés, comme :

  • des jeux-concours
  • des appels à idées
  • voire des hackathons

Dans tous les cas, les équipes de communication interne accompagnent la mise en place de ces projets. Plus les dispositifs existants seront connus des salariés, plus l’innovation participative sera fructueuse.

Faciliter l’innovation participative permet ainsi la mise en place d’un cercle vertueux. Les employés sont incités à innover, ils s’impliquent dans la démarche et celle-ci devient de plus en plus naturelle.

Et une entreprise qui encourage ses salariés à innover met toutes les chances de son côté pour attirer et conserver les meilleurs talents.

Pour aller plus loin, Com’in News vous recommande : 

Restez
informé !

Recevez chaque mois
le meilleur de l’actu com’interne