Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Comment préparer une interview avec un journaliste

Préparer une interview avec un journaliste

J’ai récemment été invité à participer à une émission de radio : L’Atelier numérique sur BFM. C’était pour moi une expérience nouvelle et intéressante. Voici comme je m’y suis préparé et ce qui est arrivé.

Après recherche, voici quelques-unes des ressources que j’ai trouvées.

Le point principal est qu’il faut tirer habilement profit de l’opportunité que le journaliste vous offre pour véhiculer votre message à son audience. Bien entendu, le rôle du journaliste est d’éviter de se laisser ainsi dribbler. Cela peut paraître cynique mais en vérité, nombre de journalistes ont également un message à véhiculer à leur audience, et vous ne les intéressez que dans la mesure où vous confortez ce message.

Madmagz chez BFMMais revenons à nos aventures. L’Atelier est une émission de radio hebdomadaire, animée par François Sorel, dont le but est de démocratiser l’intelligence des nouvelles technologies.

Comment ils en sont venus à l’idée de me recevoir, je l’ignore. Je suppose que cela vient du fait que l’Atelier nous avait déjà couverts, qu’ils avaient reçu notre communiqué de presse et que cet article des Inrocks faisait de nous, en quelque sorte, des trend setters.

Quoi qu’il en soit, un journaliste de l’émission prit d’abord contact avec Fabienne pour l’informer de la date de l’émission et pour convenir, la veille de celle-ci, d’une interview téléphonique avec moi.

Durant cette interview, le journaliste m’interrogea sur le marché, ses évolutions, etc. Je compris que s’il préparait l’émission, il déminait tout autant le terrain, dans le cas où je serais un individu problématique.

L’étape franchie, je me rendis donc le lendemain dans les studios de BFM radio. Arrivé en avance, j’ai patienté dans l’espace d’attente où j’ai échangé avec mon co-débattant, le directeur commercial Europe de Quark, avant de rejoindre, à l’approche du début de l’émission, la régie. Voir les journalistes derrière l’épaisse vitre de la régie et les entendre via le retour son m’a permis de me mettre dans le bain.

Puis vint le moment fatidique. Enfin fatidique est un grand mot : je n’avais pas le trac et cela passe tellement vite qu’on ne se rend pas bien compte de ce qui se passe ! Tout compté, je ne sais pas si j’ai parlé plus de deux ou trois minutes ! Au total, je n’ai pas aimé ma prestation : pas assez tranchante, pas assez commerciale, d’une expression un peu trop relâchée, et avec un peu trop de  « euh ». Parlez aux médias s’apprend !

Toutefois, ceux qui m’ont écouté se sont au contraire montrés très positifs. Je suppose que la vérité est entre les deux et, quoi qu’il en soit, cela reste une référence ! Voici en tous cas le podcast de l’émission.

Madmagz sur BFM radio