Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Comment rédiger un discours efficace ?

Le discours est un exercice d’équilibre subtil entre le fond et la forme, pour l’orateur comme pour le rédacteur. Voici comment rédiger un discours efficace.

La particularité du discours réside dans sa réception : tout dépend de l’attention accordée par le public. En rédigeant un discours, il faut donc s’attarder autant sur le fond que sur la forme. Vous devez écrire un texte à la fois logique, clair et d’une durée adaptée. Pour cela, voici 5 étapes.

1) Comment rédiger un discours : entrée en matière

La première chose à faire n’est pas de commencer à écrire, mais de se concentrer sur l’orateur. Rédigez-vous votre propre discours, ou est-ce pour l’un des dirigeants de l’entreprise ? Dans ce cas, il est impératif de le rencontrer pour connaître ses attentes. Vous devez vous adapter à l’orateur ; car s’il ne se reconnaît pas dans le discours, sa prestation ne pourra pas être optimale.

Ensuite, le contexte :

  • occasion du discours : séminaire interne, conférence avec des clients, inauguration d’un site…
  • à quel moment : tôt le matin, juste après le déjeuner, après trois autres discours…
  • le temps accordé : 15 minutes, 1/2h, pas de limites…

Tous ces éléments doivent être pris en compte. En effet, le vocabulaire et le niveau de précisions vont varier selon que le discours s’adresse à des experts, aux actionnaires, à l’ensemble des salariés… Tous n’ont pas la même connaissance du sujet, et n’attendent pas les mêmes informations. De la même manière, le temps imparti vous obligera à être plus ou moins synthétique.

2) Maîtriser le sujet

  

Comment rédiger un discours pertinent ?
En connaissant parfaitement votre sujet.

Vous devez en maîtriser les différents aspects, y compris les éléments négatifs ou les critiques possibles. Proposer un texte complet, qui intègre aussi les points de contradiction, aide à convaincre l’auditoire. 

Cependant, pensez à bien différencier « ce que j’ai envie de dire » de « ce qui va intéresser mon public ». Même si vous présentez un projet dont vous êtes fier, concentrez-vous sur son objectif et son état d’avancement. Décrire par le détail toutes les évolutions que vous avez connues ne servira qu’à perdre l’attention des spectateurs.

3) Construire son propos

Concrètement, comment rédiger un discours ?
En contournant l’angoisse de la page blanche.

Commencez par noter, en vrac, toutes les idées qui vous viennent concernant votre sujet. Passez-les en revue, complétez-les jusqu’à couvrir tous les aspects importants. Puis hiérarchisez. Relevez les 3-4 notions principales, et organisez de manière logique le reste de vos notes autour d’elles.

À partir de cette structure, rédigez un premier jet. Ajoutez des exemples concrets, utilisez des métaphores, faites des comparaisons avec des choses familières pour le public. Il faut que le discours soit le plus « visuel » possible pour que l’auditoire puisse suivre facilement.

Ensuite seulement, rédigez votre accroche. Vous pourrez ainsi amener le reste de votre propos d’une manière fluide, et commencer à mettre en avant les principaux éléments. Enfin, rédigez la conclusion. Son rôle est à la fois de renouveler l’intérêt du public, et de reprendre les principaux points qui doivent être retenus.

4) Consolider le texte

 

Comment rédiger un discours agréable à écouter ?
En se mettant à la place du public.

Une fois que vous aurez rédigé le premier jet de votre discours, laissez-le de côté 1 jour ou 2. L’objectif est de pouvoir le relire avec un œil neuf. Vous pourrez ainsi vérifier la clarté du texte, l’enchaînement des idées…Traquez les répétitions, variez les formulations, réorganisez les passages qui le nécessitent et vérifiez que le vocabulaire n’est pas trop technique ou jargonneux.

C’est lors de cette phase que vous pourrez le mieux adapter la forme de votre discours à votre auditoire, et au temps imparti. Ajoutez également des adresses directes au public, cela vous aidera à maintenir plus facilement l’attention des auditeurs.

N’hésitez pas à vous relire plusieurs fois, et à ajuster le texte jusqu’à ce que vous en soyez satisfait. Et rappelez-vous surtout qu’un discours réussi ne contient pas tout ce que vous avez envie de dire, mais tout ce que le public a besoin de connaître.

5) Comment rédiger un discours : la check-list finale

Votre discours est entièrement rédigé ? Prononcez-le devant quelqu’un, surtout si vous n’êtes pas habitué à prendre la parole en public. Cet entraînement permet également d’avoir un deuxième avis, notamment sur l’efficacité du discours : quelle sont les impressions de votre auditeur, qu’a-t-il effectivement retenu ?

Puis passez une dernière fois votre texte en revue, en vérifiant les points suivants :

  • présence visible des éléments essentiels
  • enchaînement logique des idées
  • vocabulaire adapté à l’auditoire
  • discours suffisamment imagé, sans longueurs ni répétitions
  • respect du temps prévu
  • début accrocheur
  • fin synthétique

Il ne vous reste plus qu’à peaufiner votre prestation, en vous rappelant de ne pas garder les yeux rivés sur vos notes. Le discours est un exercice oral, alors assurez-vous de rendre votre texte vivant !

Pour aller plus loin, le blog de Madmagz Com’in vous recommande : 

Un projet en communication interne ?

Nos experts sont là pour vous aider, quelle que soit votre demande. Décrivez-nous votre projet et nous reviendrons vers vous dans les plus brefs délais !

agence de communication interne
message envoyé

Restez
informé !

Recevez chaque semaine
le meilleur de l’actu com’interne