Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Comment stimuler la viralité d'une publicité : le cas Ducati


C’est bien connu qu’il n’est pas de meilleure publicité que le bouche à oreille : songez donc à ces quelques cas ! Aussi est-il bien naturel de chercher à stimuler le phénomène.

Beaucoup a été écrit sur le sujet mais une start-up, Peer Squared ,a mis au point un intéressant dispositif que la marque Ducati a essayé.

Ducati est une marque italienne de moto. Je n’y connais rien mais, à en croire son directeur marketing et communication :

Ducati, more than any other brand — with the possible exception of Harley-Davidson — is about a lifestyle. It’s about being part of the community and family, so social networking is an important piece of what we have already been doing.

Ainsi, compte-tenu du fait de la dimension affective et quelque peu communautaire de la marque, tirer parti des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Linkedin, Digg…) et des mécanismes viraux (e-mailing, messagerie instantanée…) semble indiqué. Comment faire ?

En faisant appel aux vices de la nature humaine : le jeu, le sexe et la cupidité 🙂 Le jeu et le sexe (enfin, le désir) : un quizz, intitulé It’s easy to fall in love with a beautiful Italien…, vous pose une série de dix questions touchant votre façon de vivre avec votre conjoint. Elles ont pour but de déterminer la moto Ducati qui vous correspond le mieux. (Pour ma part, c’est la Sport Classic.)

Quant à la cupidité, chaque fois qu’un de vos contact cliquera sur la publicité pour ce jeu que vous aurez diffusée, vous gagnerez des points qui vous vaudront des réductions sur Amazon.

Concrètement, Ducati a crée une bannière en Flash qui porte le quizz. Peer Squared fournit la communauté de diffuseurs ainsi que le mécanisme de diffusion, de mesure et de rétribution. Ils sont payés au clic (engagement).

L’article ne donne fournit malheureusement pas les résultats de cette opération. La communauté de Peer Squared est naissante (2 000 membres à la date de l’article) aussi les résultats doivent-ils être, à mon avis, au mieux intéressants. Toutefois, c’est clairement un dispositif ingénieux et prometteur.