Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Être un site internet ou être une société sur le Net ?

site internet, société internet


La question peut sembler bizarre, mais depuis 2000 j’ai côtoyé nombre de sociétés à divers postes (cf. mon site). Maintenant, mon métier est de créer des directions / équipes marketing ex-nihilo.
Après presque 10 ans, je peux les ranger dans deux groupes :

  • ceux qui savent qu’ils sont des sociétés
  • et ceux qui l’ignorent.

A la fin de l’article, vous trouverez un quiz pour déterminer votre groupe 😉

1 – Commençons par les plus intéressants, ceux qui l’ignorent
Lors de la première rencontre, ils ne vous parlent que du site, pas du moyen de payer les salaires avec, non de la technologie employée, de la super qualité de leur équipe informatique voire de leur gourou technique.

Pour les détecter, une autre astuce, parlez ROI, visites uniques, objectifs de vente, de trafic…Voilà, vous êtes une rabat-joie, une affreuse créature qui ne comprend pas leur finalité. Le site internet n’a qu’un but, prouver leur efficience technologique ou leur génie créatif. En tant qu’ancienne webmaster, développeuse PHP, chef de projet passé dans le monde obscur du marketing web, des KPI’s etc…j’aime l’aspect technique des sites web, mais ce que j’apprécie surtout c’est que ce magnifique outil (oui, un site n’est pas un être humain 😉 ) soit utile aux internautes et aux équipes (pérennité de leur emploi). Pour re-contrôler, imaginons que l’équipe dirigeante vous nomme l’informatique comme la direction R&D. Laissez passer quelques minutes et dîtes la DSI. Tollé ? Super, le diagnostic est presque fini. Demandez pourquoi cela les gêne d’être appelé ainsi : la R&D fait des innovations, pas la DSI (sic !).

Si vous devez lancer le site web, sachez que vous devrez argumenter sur la cinématique de vente sur le site écran après écran. Ils sont l’innovation, ce qui compte c’est la prouesse technologique et vous, vous voulez vendre…

Ce qui m’étonne, c’est que j’ai parfois la sensation d’avoir pris la DeLorean de Doc et Marty et de revenir en 2000-2002.
Marketing web

En ces temps lointains, il était fréquent de voir des entreprises montées sans réel objectif financier ; les équipes se lançaient 15 heures par jour à la création, l’amélioration du site…pour voir tous leurs efforts détruits par le fameux « il n’y a plus d’argent dans la caisse ». En 2009, je rencontre encore des dirigeants qui croient en ce mythe : « les investisseurs donneront de l’argent quand ils verront le site », « montons un site internet, nous verrons bien comment en vivre…les autres y arrivent »

Les autres, ceux qui y arrivent ont un plan, plus précisément plusieurs plans : plan marketing, plan commercial, plan de comm’ avec en interne des experts et quelques juniors (non stagiaires)

2 – Ceux qui savent qu’ils sont des sociétés
Les autres savent qu’ils sont des sociétés, et donc ont conscience qu’ils doivent être rentables. D’ailleurs, tout le monde en interne l’a compris du stagiaire au directeur : la société veut gagner de l’argent, pas produire le site de Matrix 15.
Ces sociétés réalisent un site web une fois qu’elles ont trouvé comment gagner de l’argent avec. Le plan peut changer, mais il y a une prévision de ventes, des prix fixés pour les produits…

Elles ont également conscience des règles juridiques :
– comment ça il faut inscrire le personnel sur un registre…

Elles ont aussi des compétences internalisées :
– désolé, on ne peut pas modifier la faute d’orthographe du titre sur la page d’accueil. Le prestataire est indisponible.

3 – Le jeu « Savoir si nous savons que nous sommes une société »
Comptez un point à chaque fois que l’affirmation est vraie.
NDLR : Toutes ont été vues / vécues

  • L’équipe R&D /informatique ne comprend pas à quoi servent les commerciaux.
  • L’équipe commerciale pense que la R&D /informatique est plus nécessaire qu’eux (bref, que la boîte peut vivre sans service commercial)
  • Aucun commercial et aucun informaticien ne peut expliquer le référencement naturel ou les liens sponsorisés, même mal.
  • Votre marketeur est parti en moins d’un an / Vous n’avez jamais vu de marketeur dans votre entreprise
  • Personne n’a pensé à faire des mails à destination des internautes : remerciement pour les inscriptions, suivi pour les achats / Il n’y a personne pour répondre aux internautes
  • Vous ne savez pas d’où vient l’argent qui paie les salaires de la boîte / Les équipes pensent que la seule source de revenus est l’argent des actionnaires (et que ce n’est pas prêt de changer)
  • A chaque fois que l’équipe dirigeante parle des avancées de la structure, les équipes se demandent en quoi cela les regarde / Il n’y a pas de point d’avancée avec les équipes
  • Le site est maintenu par des prestataires / par des stagiaires. Bref, personne avec un contrat pérenne ne sait mettre à jour le site.
  • La société n’a pas de documentation commerciale chartée (logo) à fournir à des prospects (par exemple : PDF des avantages clients, de la gamme de prix…)
  • Les leads ou les ventes sont réparti(e)s à la main à partir d’une extraction de la base de données fournie par la R&D.
  • Quelqu’un a oublié de déclarer le site à la CNIL / Nous n’avons pas de base clients (nous ne conservons pas les mails des clients)
Résultats

  • 11 points
    1. Dirigeant
      Vous vous moquez de…vos équipes, de vos investisseurs, de vous ?
      Si vous continuez ainsi, le Ciel vous tombera sur la tête : vous redeviendrez salarié.
    2. Collaborateur
      Votre salaire est versé chaque mois avec un vrai bulletin de salaire. Terminez votre projet et filez.
  • De 7 à 10 points
    1. Dirigeant
      Ok, vous vous êtes fait débordé par ce que vous croyiez être l’esprit start-up.
      Maintenant, finies les bêtises. Vous faires appel à un(e) expert(e) pour vous aider à redresser la situation. Vous devrez accepter de ne pas être celui qui sait ce qui est le mieux pour la société, voire de demander à certains (des amis) de quitter la structure, la fête est finie.
    2. Collaborateur
      Si vous pouvez glisser l’article sur le bureau où le dirigeant laisse tout traîner, peut-être cela changera-t-il…
      Même conseils que précédemment
  • De 5 à 7 points
    1. Dirigeant
      Bon, dans un premier temps, rééquilibrez les rapports entre équipes.
      Une société vit grâce à la gestion financière, le commercial, le marketing et l’informatique. Chacun a sa place. Fin des égos, place aux ratios
      NDLR : je sais trop facile à dire, mais à faire…Faites entrer une nouvelle personne de confiance pour vous épauler dans ce changement important. Ne la discréditer pas. Vous devez former un « couple » solide. Papa et Maman ne doivent pas se disputer devant les enfants.
    2. Collaborateur
      Cela pourrait être pire. Sans doute, le dirigeant est un peu débordé, avec un peu de jugeote vous pouvez l’aider voire devenir indispensable. Mais ne participez au jeu politique.
  • De 3 à 5 points
    1. Dirigeant
      Presque parfait. Les affirmations cochées vous permettront d’améliorer encore la situation.
    2. Collaborateur
      Une vraie société, avec une stratégie et des enjeux presque toujours compréhensibles. Si on ne vous le dit pas, c’est grâce à vous. Une société en devient une quand tout le monde agit comme telle.
  • De 0 à 3 points
    1. Dirigeant
      Vous recrutez ?
    2. Collaborateur
      Une société qui a du potentiel sur le web ; avec du travail et de la chance, elle grandira harmonieusement et vous avec.