Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Fast Follow de Twitter : vivement en France !

Twitter Fast Follow

Que faisiez-vous le 10 août 2010 ? Pour moi, j’étais en vacances. Et quand je reviens de vacances, il y a une telle masse d’informations dans mon lecteur de flux RSS que, sans m’en rendre compte, j’en élimine parfois d’importantes.

C’est sans doute ce qui explique que je découvre seulement maintenant une importante fonctionnalité de Twitter, qui n’a reçu il est vrai qu’un écho modéré en France : Fast Follow.

Si la notoriété de Twitter est élevée, il n’est pas mainstream : une cinquante de millions d’utilisateurs actifs dans le monde et, en France, quelques millions. Toutefois, beaucoup de personnes utilisent Twitter depuis un appareil mobile (smartphone, tablette…).

D’un autre côté, pratiquement tout le monde (littéralement : plus de cinq milliards) possède un téléphone mobile dont près de 80% sont des dumbphones (lesquels peuvent tous envoyer et recevoir des textos).

C’est peut-être de ce double constat que les équipes de Twitter ont eu la brillante idée de créer Fast Follow, un service qui permet à toute personne possédant un téléphone mobile (smart ou dumb) de s’abonner aux tweets d’une personne par  un simple envoi de texto.

Il lui faut simplement envoyer au numéro 40404 l’instruction  Follow @Pseudo, par exemple Follow @madmagz. Dès lors, dans notre exemple, la personne recevra par texto sur son mobile tous les tweets que nous enverrons sans même posséder de compte Twitter. Le service propose d’autres instructions comme, bien sûr, le désabonnement.

Pour un marketeux, c’est une aubaine. Il est ainsi assuré de toucher 100% de sa cible et décuple ainsi l’impact de sa campagne Twitter, que celle-ci consiste en un code promo, une annonce d’événement, un jeux concours… Plus généralement, toute organisation peut y trouver son compte : une école à des parents pour une sortie scolaire, une star pour un concert, un club de foot pour des résultats, etc.

Inutile cela dit de vous précipiter sur le service : il n’est semble-t-il disponible qu’aux Etats-Unis. Qu’attend donc Twitter ?

NB : Il y a un intéressant service français, d’Alcatel qui plus est, qui propose cela : Mobile Friends. La grande différence avec Fast Follow, c’est que les abonnés paient pour recevoir le message (et son émetteur est rémunéré en conséquence).