Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Generali : "Cinq ans après son lancement, notre web TV interne a fait ses preuves"

web tv communication interne

Cinq ans après le lancement d’une web TV interne chez Generali, Frédéric Hernandez, son responsable éditorial, dresse un bilan positif : “Aujourd’hui, la web TV fait partie de notre paysage, les collaborateurs se sont appropriés le média”. Ce nouvel outil, créé en 2010 suite à la fusion des entités de l’entreprise, dans le but d’accompagner le changement à travers la parole des collaborateurs, a su trouver sa place. Selon les derniers sondages internes, elle serait régulièrement regardée par 60% des collaborateurs.

Un double objectif : accompagner la transformation de l’entreprise en misant sur le dialogue et l’échange

Le lancement d’une web TV interne chez Generali en 2010 entrait dans le cadre d’un projet plus global issu de la fusion, en 2007, des différentes entités de l’entreprise en France. Un projet qui visait à poser les bases d’une culture d’entreprise commune reposant sur une transformation continuelle et misant sur le dialogue. Aujourd’hui, l’objectif de la web TV est resté le même : montrer la transformation de l’entreprise au travers de collaborateurs. Frédéric Hernandez, Responsable éditorial de la web TV, raconte : “En 2007, après la fusion des différentes entités, la première étape consistait à créer une culture d’entreprise unique. Cette culture passait par une transformation de nombreux aspects liés au métier et à l’activité « business » mais également par le dialogue et l’échange entre les collaborateurs et entre la direction et les collaborateurs. Cette culture de dialogue s’est mise en place progressivement, notamment via un système de forum deux fois par an (réunions d’échanges organisées avec l’ensemble des collaborateurs). Pour accompagner cette transformation en cours et donner encore plus de place au dialogue, l’idée était d’utiliser le média vidéo pour donner la parole aux collaborateurs et montrer cette transformation de l’entreprise. Encore aujourd’hui, l’idée c’est de montrer cette transformation au travers de ses collaborateurs qui participent à cette transformation. Plus que de la description, nous souhaitions faire sentir les choses, être dans du vécu, d’où le choix de la vidéo”.

« On est sur de la vérité, ce sont les gens qui parlent »

A l’inverse de la web TV de Castorama, qui une vraie chaîne TV venue supplanter les autres supports, ou celle de Norauto, qui s’apparente plus à une sorte de Youtube interne, la web TV de Generali est un média parmi les autres. « C’est un canal supplémentaire qui n’est pas venu remplacer un autre média. Il est complémentaire du magazine, où l’on est dans une actualité plus à froid, plus en réflexion, et de l’Intranet, où l’on est au contraire plus dans une actualité plus chaude, plus instantanée ».

Aujourd’hui, la ligne éditoriale de la web TV de Generali est restée inchangée. “ll s’agit toujours de montrer la transformation. Et notre principe de base, c’est d’être sur de la vérité. Ce sont les gens qui parlent. Nous ne sommes pas dans du publi-reportage, ni dans de la démonstration. Nous sommes là pour capter des moments. C’est toute la difficulté : comment à travers un projet, nous allons réussir à capter ce qui est décisif, ce qui fait qu’on va avoir quelque chose à raconter en vidéo ?”

Un contenu « vrai », proche des collaborateurs

Globalement, le contenu de la web TV a été légèrement modifié depuis le lancement en fonction de ce qui marche bien ou moins bien. “Par exemple, « Les Generali« , qui sont des portraits de collaborateurs, sont toujours plébiscités et nous y sommes très attachés », explique Frédéric Hernandez. « Nous avons toujours “Les Coulisses”, où nous parlons des projets d’entreprise, ou “L’invité de”, car il nous tient aussi à coeur de regarder ce qui se fait chez nos clients. Nous avons donc fait entrer le client dans l’entreprise à travers le prisme de la web TV. Nous faisons également des plateaux TV sur des sujets de société et “business” avec des invités extérieurs”.

“Certaines rubriques qui trouvent un public et répondent à notre ligne éditoriale restent mais nous ne nous interdisons pas de réfléchir à de nouveaux formats, à nous adapter et regarder ce qui peut marcher. Par exemple, nous avons testé le « 40 secondes » qui reprenait l’actualité condensée liée à l’entreprise, mais c’est un format qui n’a pas trouvé son public. A l’inverse, il y a un an, nous avons lancé une nouvelle rubrique « Ça bouge » où nous incitons les collaborateurs à regarder ce qu’il se passe ailleurs. Nous allons voir d’autres entreprises qui n’ont rien à voir avec nous pour montrer les innovations. Et l’audience est bonne”.

Des reportages et des plateaux TV

La web TV de Generali, ce sont des reportages (5-6 par mois) et des plateaux TV qui ont lieu dans un espace ouvert au sein des locaux de Generali appelé “Forum”. “Jusqu’en 2013, les plateaux TV avaient lieu tous les deux mois. Depuis début 2014, il n’y en a eu que quatre mais nous faisons des émissions particulières. Par exemple, nous avons fait une émission « live » retransmise en direct, avec les directeurs généraux. Nous avons eu 60-80 collaborateurs présents sur place et l’émission était retransmise sur tous nos sites en France. Tous pouvaient d’ailleurs échanger en direct par tchat ou sms”.

[su_box title= »Comment moderniser son journal interne ?  » box_color= »#848484″]Insertion de liens, podcasts, vidéos, fonctions collaboratives, statistiques de lecture… Lire[/su_box]

Organisation : « Nous avons recours à des prestataires externes »

Deux prestataires pour la partie technique et éditoriale

Concrètement, Generali travaille avec deux prestataires : des prestataires techniques, pour la mise en place du site et son évolution, et des journalistes pour la partie éditoriale (Campana Eleb Sablic, une agence spécialisée dans l’accompagnement du changement via l’outil vidéo). “A la communication interne, de par de notre métier, nous avons une vision assez large de ce qu’il se passe dans l’entreprise. De là, émergent les sujets et nous avons une réunion hebdomadaire avec l’agence pour déterminer les sujets, réfléchir à l’angle, donner aux journalistes les coordonnées des personnes à interviewer, etc.”

Comité éditorial

Chez Generali, il y a trois instances :

  • Un comité d’animation du projet d’entreprise (avec un membre du Comex en charge de la communication, les RH, la Communication, l’organisation)
  • Un comité éditorial qui réunit tous les deux mois l’ensemble des intervenants dans l’entreprise pour évoquer les grands sujets de l’entreprise et voir comment on peut communiquer sur les différents sujets. Ce comité ne concerne donc pas uniquement la web TV.
  • Un comité organisationnel : toutes les semaines entre le responsable éditorial de la web TV et l’agence.
web tv interne generali
Copyright : Sébastien d’Halloy

Diffusion et promotion : e-mail, intranet et campagnes de communication

“Pour les reportages, à chaque sujet mis en ligne (5-6 par mois), nous envoyons un e-mail aux collaborateurs avec un teaser. Cela fonctionne très bien. Les collaborateurs ont aussi accès à la plateforme de la web TV via l’Intranet pour les 3 dernières vidéos”.

“Pour les plateaux, nous mettons en place des campagnes de communication. L’un des derniers plateaux portait sur l’automobile et les nouveaux usages de l’automobile. Dans notre campagne de communication, nous avons donc axé sur les questions de partage, de co-voiturage. Quelques semaines avant, nous avons lancé une campagne de communication afin que les gens s’inscrivent. Concrètement, pour les plateaux TV, il y a un animateur et des intervenants et nous nous assurons qu’il y a des personnes “ressources” dans le public, à savoir des gens qui ont une appétence pour le sujet. Aujourd’hui, ça se fait de façon très naturelle et spontanée”.

Bilan : « La web TV a fait ses preuves »

“Le budget n’est pas remis en cause aujourd’hui. La web TV a fait ses preuves”, explique Frédéric Hernandez. “Ça marche car les collaborateurs se sont appropriés la web TV. Elle a trouvé son public et fait entièrement partie de notre paysage aujourd’hui”.

Chez Generali, il existe deux types de mesure :

  • Les statistiques : “Nous analysons les statistiques mensuellement via la plateforme de la web TV, qui nous permet de connaître le nombre de vidéos et le nombre de vues et Google Analytics qui nous donne les temps de visualisation moyen de chaque vidéo. Le nombre de collaborateurs ayant accès à la web TV est de 7 000 personnes, dont 1 500 qui sont des commerciaux. Nous sommes donc sur un coeur de cible d’environ 5 000 personnes. Nous avons un taux moyen ces derniers mois de 800-900 vues par vidéo. Et nous avons à ce jour publié un peu plus de 300 vidéos”.
  • Les baromètres : “Nous réalisons également des baromètres. Nous les faisions à l’origine pour le magazine interne mais nous y avons intégré des questions sur la web TV. Selon ce dernier, 60% des collaborateurs regardent régulièrement la web TV”.

A lire également :

Madmagz Com’In vous est proposé par Madmagz, un site Internet qui permet aux entreprises (Celio, Vinci, Nike, L’Oréal…) de moderniser leur journal interne (liens, vidéos, statistiques…). 

journal interne, communication interne