Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

[Infographie] L’impact du quiet quitting sur les autres salariés

Le quiet quitting, ou démission silencieuse, désigne le fait de réduire son implication dans son travail. Pourtant, cette démarche a aussi des conséquences pour les autres employés. Éclairage. Venu des États-Unis, le quiet quitting est un phénomène qui consiste à ne pas trop s’investir dans son travail. Les « démissionneurs silencieux » s’en tiennent aux missions décrites dans leur fiche de poste et ne vont pas au-delà. Si le désir de se préserver pour trouver un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle est louable, il a pourtant un impact négatif sur les autres salariés. Car le fonctionnement d’une entreprise, d’une équipe, implique souvent de prendre des initiatives ou de s’occuper de tâches annexes. Parfois, il s’agit simplement d’aider un collègue en difficulté. Autant de choses que les quiet quitters ne font plus. Une enquête menée par LLC sur 1 005 employés aux États-Unis s’est penchée sur le phénomène du quiet quitting. Nous vous en présentons les principaux résultats dans cette infographie.
Infographie_L'impact du quiet quitting sur les autres (2)