Définie par le MIT Center for Digital Business comme “l’usage de la technologie pour radicalement accroître la performance ou les résultats d’une entreprise“, la transformation digitale n’est plus si nouvelle. De la plus petite entreprise à la multinationale, toutes ont saisi la nécessité de digitaliser jusqu’à leur communication interne afin d’augmenter la productivité, mieux mesurer l’activité, et utiliser la data. Pourtant, la transformation digitale implique des changement culturels et organisationnels qui compliquent sa mise en place. Alors, par quoi commence-t-on ?

AppDynamics (by Cisco) est à l’origine d’une infographie détaillant les 6 étapes d’une transformation digitale réussie, et fondée sur un sondage mené par Forbes Insight et Hitachi auprès de 573 cadres supérieurs en Amérique du Nord et du Sud, en Europe et en Asie Pacifique. Plus de la moitié des répondants ont reconnu ne pas s’y connaître véritablement en data et en analytics. Et même si la grande majorité de ceux qui utilisent la data constatent un impact sur leur chiffre d’affaires, seulement un tiers des entreprises se disent expertes en expérience utilisateur. Ce décalage met en lumière à quel point les données utilisateurs sont sous-exploitées.

Il est donc temps de prendre 6 tournants, pour lesquels la communication interne a un rôle a jouer :

 

  • Faire de l’analyse de données une priorité : plus une entreprise sera capable de collecter et d’analyser des datas sur le long terme, plus précises seront les informations récupérées.

 

  • Organiser la transformation digitale autour d’objectifs business : bien entendu, une stratégie business claire doit être formalisée avant de mettre en place quelque outil que ce soit. D’ailleurs, 41% des répondants de l’enquête Forbes/Hitachi indiquent avoir lancé leur transformation digitale suite à un changement de business model de leur entreprise.

 

  • Sortir de la logique de silo pour penser l’entreprise dans son ensemble : la transformation digitale ne concerne pas uniquement le service technique. Il est indispensable d’inciter l’IT à collaborer avec les autres départements pour moderniser l’entreprise dans sa globalité.

  • Donner un rôle stratégique à l’IT : le service technique doit sortir de l’opérationnel pour avoir un rôle de consultant et de collabor’acteur dans le processus de transformation digitale. C’est le moment d’accroître son influence au sein de l’entreprise !

 

  • Utiliser la transformation digitale pour attirer les talents : la transformation digitale fait la différence sur la marque-employeur. D’une part, l’entreprise prouvera sa capacité à innover, mais en plus, le choix du bon outil digital peut faciliter la recherche et la connexion avec les candidats (entretiens en vidéoconférences, partages d’annonces, usage des médias sociaux…).

 

  • Faciliter le travail de ses collaborateurs : de nouveaux outils et process ne peuvent fonctionner que s’ils sont utilisés naturellement et de manière fluide par les collaborateurs. Ils seront frustrés s’ils connaissent l’existence d’une technologie, mais qu’ils ne savent pas l’utiliser. Dans ce cas, il reprendront certainement leurs anciennes habitudes, celles dont ils sont sûrs qu’elles fonctionnent. Les outils et process doivent donc être pensés pour les collaborateurs.