Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Se marier


La technologie, le nouvel allié des futurs mariés
Du site internet à la disposition de la liste des cadeaux, tout est digitalisé, y compris la cérémonie et la fête nuptiale. Même nos amis indisponibles le jour J ou répartis à travers le monde peuvent suivre la retransmission en direct des événements.
En France, en 2011, 241 000 mariages* ont été contractés selon l’INSEE. En extrapolant que pour chaque mariage 10 personnes sont présents, 2 410 000 personnes sont chaque année concernées par les innovations digitales liées au mariage !

* législation française
Le mariage en France est possible uniquement entre deux personnes de sexe différent. Le PACS est ouvert à tous.

I – Annoncer l’événement

Facebook devient le lieu où annoncer et inviter ses amis. Rien de mieux pour savoir combien viennent sûrement et peut-être. Et il devient difficile de dire : « j’ai oublié »… l’alerte est là !
Il suffit d’utiliser le moteur de recherche Facebook pour découvrir dans la section événement, une liste impressionnante de cérémonies à venir.

Par conséquence, pour les jeunes adultes, l’envoi des faire-parts de mariage papier devient anecdotique. Le segment des invités réceptionnaires de faire part papier sont désormais soit les allergiques du web, soit les personnes les plus importantes sentimentalement ou socialement. J’ai noté une véritable fracture non pas numérique, mais papier selon le niveau de vie du couple. Les mieux dotés par la vie vous envoie des invitations papier. Pour les couples dont l’un des deux au moins travaille dans le digital ou le design, le faire-part papier est un moyen de communiquer sur son talent graphique. Il existe de plus en plus de sites qui vous permettent de télécharger votre œuvre et de recevoir le nombre de faire-parts nécessaires. Moo.com a pour l’instant la faveur des futurs mariés.
Si j’étais dans cette situation, il est probable que je créerais le mien.

II – Préparer l’événement

– Faire le dossier administratif
L’ensemble des renseignements sont disponibles sur le site service-public.fr et les documents à fournir peuvent en grande partie être commandé en ligne comme la copie d’acte d’état civil.

– Sponsoriser son mariage
C’est la nouvelle mode. En échange de la présentation sur Facebook, Twitter voire sur le site des mariés des services des fournisseurs, une réduction est négociée. Il va de soi que plus votre mariage est important, plus votre démarche a des chances de réussir. A quand les réductions selon votre nombre d’amis, de fans, d’abonnés… ?

– Communiquer sur l’endroit avec un plan adapté à tous 🙂
Avec Google Map, qu’importe le lieu, votre invité aura le bon chemin jusqu’à la cérémonie et les lieux de collation, d’hébergement…

– Choisir sa robe de mariée ou son costume
L’avis de ses intimes sur quel habit conviendra le mieux est possible même à distance. Entre le partage des visuels sur les réseaux sociaux, le défilé devant sa webcam via skype pour la famille en province, en Australie ou à Mexico et les forums, le choix de l’habit devient numérique.

– Mettre en ligne son blog ou son site
De nombreuses sociétés dont celles dédiées à la collecte des cadeaux proposent des plateformes gratuites pour mettre en lumière l’événement. Quelques conseils pour bien choisir : vérifier que vous pouvez gérer qui accède au contenu et supprimer le site une fois le joli jour passé tout en récupérant les contenus déposés. Il serait dommage de perdre les avis, les photos de vos intimes…

III – Financer le cadeau

Les sociétés sur ce secteur vivent presque toutes des commissions sur les sommes utilisées pour les achats. Regardez bien les tarifs.
– La cagnotte en ligne digitale
Leetchi.com est le fer de lance de la cagnotte en ligne. Votre numéro de carte bleue suffit pour participer. Mais la plupart des invités préfèrent offrir quelque chose de tangible : une tasse ou une partie du projet immobilier du couple.
– La liste de cadeau digital
1 mariage sur 2 utilise la liste de mariage et la moitié du budget consacré aux mariages (12000€) est consacré aux cadeaux.
Les Galeries Lafayette par exemple propose un service de liste en ligne, qui génère la moitié de ses ventes. Il existe aussi des acteurs 100% web comme 1001listes.com (36 millions d’euros appartenant au groupe TF1) ou Zankyou.com.
Les sociétés offrent en plus de ce service, la création gratuite du blog du mariage : un bon appât pour les jeunes mariés.

[+] Le marché des listes de mariages sur internet, journaldunet

IV – Partager en direct à travers le monde

Twitter, Facebook et Google +… bien sûr, mais vous pouvez aussi avoir l’image : une retransmission en direct du mariage, voir la robe de mariée et le découpage du gâteau avec un service de streaming comme ustream.tv
Ci-dessous, une capture écran d’une page Facebook invitant à assister à l’événement en précisant les heures pour chaque invité à distance selon sa géolocalisation : Londres à 3h30 et New York à 21h30.

V – Partager en différé

Les invités présents ont pris des photos, capté des vidéos et les partage sur Facebook ou Google + avec une utilisation plus ou moins réussie des cercles ou des listes d’intimes. Le volume de médias sur le mariage s’accroît proportionnellement au nombre d’invités numériquement dotés d’un smartphone…
Egalement, le contenu sur les avis se promène d’un réseau à l’autre, d’un profil à l’autre.

VI – Conserver la mémoire de l’événement

Garder bien précieusement les souvenirs devient une véritable gageure. Le nombre de médias disponibles est imposant, mais les jolies photos, les extraits vidéos bien montés et les textes de qualité sont rares. Cela demande du temps pour les sélectionner et une bonne interface pour préparer ce qui restera dans 5 ans et réveillera les souvenirs.
Du livre photo au magazine, les jeunes mariés ont le choix. Tout peut désormais être digitalisé et même imprimé sur tous les supports : T-shirt, mugs… Il est possible de multiplier comme dans les mariages princiers les produits à l’honneur du sien.

Conclusion

Se marier est devenu un acte digital. Les futurs mariés gagnent-ils du temps via ces outils ? Sûrement. En contrepartie, ils voient l’événement se complexifier. Avant seul l’avis de quelques proches était connu, maintenant 300 invités peuvent du bout du monde déclarer leur plaisir ou leur déplaisir de tel ou tel plat.
Le meilleur conseil à donner aux futurs mariés est sans doute de ne pas s’oublier dans les désirs et les rêves des invités.
Il leur faudra rester sûr de leur choix. Avec de la chance et beaucoup d’amour, ils vivront un seul mariage autant qu’il soit le leur 🙂

————————————
Aux amoureux, vu que c’est la période : Bonne Saint-Valentin !
Et pour ceux qui auront la chance de se marier cette année, bon mariage !
————————————-

A très bientôt,

Véronique da Costa
BeDigitalBusiness / Agence de conseil & Organisme de formation