Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Les 7 tendances de la communication interne numérique

Réseau social d'entrperise - les sept tendances de la communication interne numérique

Où en est votre entreprise en matière de communication numérique ? Vous considérez-vous comme un trendsetter ou le digital vous effraie ? RSE, intranet collaboratif, « zéro email », affichage dynamique… Si ces mots vous parlent, c’est que vous êtes encore dans le coup ! La communication digitale au sein des entreprises n’est pas un phénomène de mode mais bel et bien une réalité. Les entreprises semblent enfin avoir pris conscience que les employés et les consommateurs ont recours à la communication numérique pour s’informer.

Un récent article de Russell Working sur le site Ragan.com recense les 7 tendances du moment en matière de communication interne numérique :

  1. La démocratisation de la création et du partage de contenu chez les employés
  2. L’e-mail cède sa place au réseau social
  3. La curation de contenu pour effectuer sa veille concurrentielle
  4. L’utilisation de logiciels d’analyse et de visualisation de données
  5. La formation des employés à la collecte et au partage de l’information (MOOC)
  6. Le développement des usages de l’affichage dynamique
  7. La mesure et l’évaluation de la communication interne (ROI)

1.  Tout le monde peut créer du contenu

communication interne, communication numérique interne

A l’heure où le smartphone n’est plus étranger à la plupart d’entre nous, presque tout le monde peut être photographe ou vidéaste amateur et partager ses productions. Ainsi, Ethan McCarty, directeur des programmes et de la stratégie sociale chez IBM témoigne : à l’aide de son logiciel collaboratif interne IBM Connections, IBM a demandé à ses employés de raconter une histoire pour illustrer les valeurs et les pratiques de l’entreprise. IBM a ainsi réussi à récolter plus de 1 000 « histoires exceptionnelles ». Aujourd’hui, les dirigeants racontent avant chaque réunion l’une de ces histoires, inspirées d’employés provenant du monde entier, bien au-delà du siège d’Armonk à New York. « le contenu ne provient pas uniquement des employés des bureaux d’Armonk…Il parvient de milliers d’IBMers du monde entier », explique M. McCarty. Le contenu généré par les employés n’est pas forcément celui que les dirigeants mettraient habituellement en avant mais cela ne pose pas de problème. Chez Aviva Investors, un employé du bureau du Luxembourg a partagé une photo prise depuis sa fenêtre au bureau, raconte Rachel Miller d’All Things IC, spécialiste des médias sociaux et de la communication interne britannique. Ses collègues à travers le monde entier ont alors commencé à partager des photos prises depuis leur bureau, donnant un aperçu de la manière dont les gens travaillent à travers le monde.

2.  Le partage social = OUI; l’e-mail = NON

communication numérique interne, communication interne, communication digitale internePetit à petit, l’e-mail est en train de céder sa place au partage social. Les entreprises se tournent en effet de plus en plus vers les plateformes sociales internes (RSE, intranet collaboratif) et tendent à diminuer, voire éliminer, l’usage de l’email au sein de l’entreprise. Une tendance « Zéro Email » amorcée par le patron d’Atos, Thierry Breton, en février 2011. Chez GE, les messages de l’entreprise ne sont plus envoyés par email mais postés sur le réseau social d’entreprise appelé Colab, raconte Alexandra Abrams, Responsable Marketing et Communication chez GE Capital Americas. A la place de l’email, GE poste des messages dans des groupes sur le réseau Colab. GE a créé un logiciel de collaboration interne sur une plateforme Cisco qui permet aux employés de créer des groupes. « Chaque poste envoyé à un groupe génère un email de notification. Les employés peuvent néanmoins définir s’ils préfèrent recevoir ces notifications tous les jours ou toutes les semaines pour tous les groupes auxquels ils appartiennent », explique Alexandra Abrams.

3.  Un “hub” virtuel pour la veille concurrentielle

Cont curation - sept tendances de la communication interne numériqueLes organisations essaient de trouver du contenu nouveau et pertinent pour leurs publics, explique Michael Gerard, directeur marketing de Curata, outil de curation de contenu web. Bien que beaucoup d’entre elles utilisent les outils de curation de contenu pour faire de la veille externe, il existe des applications internes, notamment pour faire de la veille concurrentielle et dénicher des informations pour le personnel. L’entreprise enrichit ensuite le contenu avec sa propre analyse. Selon Michael Gerard, cela se passe ainsi : « Une personne écrit un superbe post sur un blog à propos de l’un de nos quatre plus grands concurrents XYZ. On y trouve des informations qui répondent à l’une des questions posées à la réunion de la semaine dernière. Regardez aussi ces autres sources qui peuvent apporter de nouvelles informations sur telle autre question. Et voilà un lien direct vers le post… »

4. L’utilisation de logiciels d’analyse de données pour diffuser du contenu social

communication interne, communication numérique interne, communication digitale interneLes grandes entreprises utilisent des logiciels d’analyse et de visualisation de données pour identifier les contenus provenant des réseaux sociaux intéressants pour leurs employés et leurs clients. Si vous travaillez pour une grande organisation comme IBM par exemple, qui compte 434 000 employés, il se peut que vous n’ayez pas connaissance des recherches, conseils, posts et tweets réalisés par vos collègues. Le groupe utilise donc un logiciel d’analyse et de visualisation des données pour partager l’expertise contenue dans ses meilleurs contenus de réseaux sociaux, qu’il s’agisse du blog personnel d’un chercheur doctorant ou du flux Twitter de la division de recherche d’IBM.

5.  La formation des employés au partage de l’information

MOOC - sept tendances de la communication itnerne numériqueChez IBM, les employés sont formés à mieux identifier l’information intéressante pour la partager sur leurs réseaux sociaux. Le groupe forme ses employés par le biais d’un cours en libre accès sur Internet ou MOOC (la THINK Academy d’IBM) qui touche des centaines de milliers d’employés sur des sujets aussi divers que le cloud, le social business et l’analyse (analytics). Il fournit du contenu spécialisé pour les employés techniques et les commerciaux et des informations plus générales pour les autres. MacCarty explique : “Au lieu de dire, ‘Chers IBMers, pouvez-vous tweeter cette video ?’ ou ‘Veuillez tweeter cette information une fois’ ou encore ‘Rédigez-moi un poste sur ce sujet (…)’, nous apportons une réelle valeur ajoutée aux IBMers en les formant. Ils peuvent ensuite s’adresser à leurs contacts professionnels et personnels en étant plus avertis ».

6.  L’affichage dynamique : aller au-delà du programme TV en live

communication numérique interne, communication digitale interne, communication interneL’affichage dynamique à l’accueil et dans les parties communes des entreprises ne se limite plus à la simple diffusion du programme TV en live pour distraire les employés et les visiteurs. Ces espaces sont devenus des endroits stratégiques pour diffuser des messages externes et internes. L’affichage dynamique a bien changé. Il contient désormais des messages corporate, le cours de la Bourse en direct, et même la météo du jour.  Selon Adrian Cotterill, rédacteur en chef de Daily DOOH, un blog consacré à l’industrie de l’affichage numérique, la tendance est à l’utilisation accrue des écrans, qui sont de plus en plus intégrés aux murs et au mobilier au sein de l’entreprise.

7.  L’évaluation et la mesure du contenu interne

ROI - Mesurer la communication interne - sept tendances de la communication interne numériqueLe développement de la communication numérique a placé l’évaluation et la mesure au devant de la scène. Les entreprises reconnaissent le besoin de statistiques (“metrics”) et de tableaux de bord (“dashboards”) pour mesurer leur productivité et avoir des feedback. Aujourd’hui, il ne suffit plus de publier des newsletters ou d’envoyer des emails. Il faut mesurer les résultats de nos communications. Cela passe notamment par des sondages, les retours des managers, des focus group d’employés, des réunions d’équipe. Les entreprises doivent mesurer le ROI de leur communication interne.

Il est aujourd’hui essentiel que les entreprises reconnaissent ces tendances de la communication numérique pour pouvoir communiquer de façon efficace avec leurs employés et leurs clients.

Cet article est inspiré de :

Petit déjeuner Com’interne & Numérique

Inscrivez-vous à notre prochain Petit Déjeuner Com’interne & Numérique ! Rencontre gratuite réservée aux responsables Communication/RH/Transformation Numérique.

footerarticlesv2