Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Quels modes d’organisation du travail mettre en place pour accompagner le déconfinement ?

Après deux mois de confinement, il est désormais temps de penser à l’après. Il faut repenser l’organisation du travail, pour le court-terme mais aussi de manière plus pérenne.

La reprise du travail post-confinement est particulièrement délicate. Elle doit s’effectuer dans des conditions permettant à la fois :

  • d’assurer la santé et la sécurité des employés
  • de limiter les risques de contagion
  • et une reprise efficace de l’activité

La poursuite du télétravail massif est également encouragée par le gouvernement, pour toutes les fonctions qui le permettent.

Salariés travaillant à distance, règles sanitaires qui bouleversent la structure physique de l’entreprise… Il ne suffit plus simplement de faire respecter la distanciation sociale. C’est toute l’organisation du travail qui est à repenser.

L’organisation du travail au lendemain du confinement

Pour accompagner le déconfinement en entreprise, le Ministère du Travail a établi un protocole, ainsi que 48 guides métier. Sur son site, l’Usine Nouvelle recense également les « Guides des bonnes pratiques » élaborés par plusieurs secteurs d’activité.

Ces documents listent les différentes mesures permettant un retour en entreprise dans les meilleures conditions sanitaires possibles.

Les principales mesures mises en place

En premier lieu, les entreprises sont invitées à limiter au maximum la présence physique dans leurs locaux. Cela passe par le télétravail, lorsque c’est possible, mais aussi par un fonctionnement des équipes « en roulement ».

Il s’agit aussi d’identifier les principaux risques pour les salariés, et d’élaborer des mesures pour y faire face. Un dialogue avec les instances représentatives du personnel est ensuite nécessaire, avant leur mise en place.

Parmi les mesures les plus fréquentes, on trouve :

  • la réorganisation des espaces de travail, pour assurer 4 m2 par employé
  • une matérialisation physique des sens de circulation à respecter dans les différents espaces
  • la limitation du nombre de réunions physiques
  • le nettoyage régulier des espaces de travail et des endroits de contact, comme les poignées de porte ou les boutons d’ascenseur

Des mesures plus spécifiques existent aussi selon les différents secteurs d’activité.

L’importance du volet humain dans l’organisation du travail

La période de confinement l’a montré : l’humain est bien ce qui constitue véritablement l’entreprise. Il est donc nécessaire de prendre des nouvelles des équipes, de les motiver et surtout de les informer.

Pour ceux qui poursuivent le télétravail, l’entreprise doit s’assurer qu’ils le font dans de bonnes conditions. Affiner le choix des outils, vérifier les mesures de sécurité informatique, digitaliser les process, former les salariés peu habitués au numérique… Après deux mois de télétravail forcé, il faut désormais prendre du recul et optimiser ce qui peut l’être. Recueillir l’avis et les idées des employés permettra de faire le point sur les bonnes pratiques et les axes d’amélioration.

Une organisation du travail destinée à se pérenniser ?

Adapter l’organisation du travail à la situation sanitaire permet d’entamer une réflexion plus profonde sur le sujet… Et de prendre en compte les attentes des salariés.

De nouvelles façons de concevoir le travail et le management émergent depuis quelques années. Si elles étaient encore souvent réservées aux start-ups et aux petites structures, elles apportent désormais des solutions à de nombreuses entreprises.

Vers une organisation du travail plus souple

L’adoption du télétravail comme nouvelle norme pour les métiers tertiaires apparaît ainsi dans certaines entreprises, comme PSA. Au-delà du respect des mesures sanitaires, cette organisation permet de réduire les frais de fonctionnement, comme le loyer ou le chauffage. Elle entraîne aussi une réduction de l’empreinte carbone liée aux déplacements, et contribue au désengorgement des transports.

Cette organisation du travail en « full remote » implique cependant de repenser les liens entre les collègues. Des réunions régulières et en présentiel, hebdomadaires ou mensuelles, semblent indispensables.

La mise en place d’horaires décalés est une autre possibilité. Elle limite la présence simultanée des employés dans l’entreprise, et leur évite de prendre les transports en commun pendant les heures de pointe. Et si chaque salarié peut s’organiser selon ses propres contraintes, cette organisation facilite aussi l’équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle.

Penser les modes d’organisation du travail de demain

Qui dit nouvelle organisation du travail dit aussi nouveaux modes de management. L’efficacité des employés ne peut plus se mesurer à leur temps de travail. Ce management « à l’horaire » semble désormais devoir laisser la place à un management « à l’objectif ». Chacun connaît sa mission, les tâches à effectuer et leur date d’échéance, et s’organise en conséquence.

Cette organisation du travail implique alors une transformation du rôle et de la place des managers. Elle passe également par la formation, afin que chaque salarié puisse évoluer selon ses compétences et ses souhaits. Une entreprise qui mise sur le potentiel humain favorise ainsi l’engagement de ses employés.

Vers un nouveau visage de l’entreprise physique ?

Si chacun adapte son temps (et son lieu) de travail en fonction de ses contraintes, c’est alors tout l’espace physique de l’entreprise qui se transforme. Adoption du flex office, diminution des open spaces… Les locaux deviennent une vitrine de l’activité, ainsi qu’un lieu convivial où les collègues se retrouvent.

Il faudra alors trouver de nouvelles manières de faire vivre la culture et les valeurs de l’entreprise. Les liens humains ne suffiront peut-être plus à définir l’appartenance à telle ou telle société : chaque employé aura besoin d’être convaincu du sens de son travail.

Le confinement a changé notre rapport à l’entreprise. Avec ces nouveaux modes d’organisation du travail qui émergent, c’est désormais à la Communication interne, en lien avec les Ressources humaines, d’accompagner cette transition vers la nouvelle ère qui commence.

Un projet en communication interne ?

Nos experts sont là pour vous aider, quelle que soit votre demande. Décrivez-nous votre projet et nous reviendrons vers vous dans les plus brefs délais !

agence de communication interne
message envoyé

Restez
informé !

Recevez chaque semaine
le meilleur de l’actu com’interne