Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Les grandes tendances de la communication interne en 2022

Repenser la culture de l’entreprise, accompagner les nouvelles organisations du travail, être à l’écoute des salariés… Nous faisons le point sur les grandes tendances de la communication interne en 2022.

Le rôle de la communication interne a pris une nouvelle dimension avec la crise sanitaire. Son importance, et le lien qu’elle représente entre l’entreprise et ses salariés, sont désormais reconnus.

Cette évolution est confirmée par le site Forbes : 66 % des professionnels de la communication interne affirment que leur niveau d’influence sur les dirigeants a augmenté avec la pandémie. La profession est donc en train de prendre un réel virage.

Des compétences élargies pour la communication interne en 2022

Tout d’abord, la communication interne prenant de l’importance dans l’entreprise, elle n’en sera que plus sollicitée. Elle devra donc trouver le bon équilibre entre :

  • ses objectifs établis
  • les demandes venant des différentes directions ou filiales
  • et la nécessité de s’adapter aux situations rencontrées

Les communicants jouent ainsi, par exemple, un rôle non négligeable dans la création du sentiment d’appartenance des salariés envers l’entreprise. Il leur faut alors connaître les différents leviers de l’engagement collaborateur, afin d’accompagner au mieux les efforts des RH dans la rétention des employés et la régulation du turn-over.

Diffuser une culture d’entreprise saine et motivante

La communication interne en 2022 doit également s’attacher à créer un environnement de travail sain, où chacun peut puiser la motivation nécessaire. Les salariés sont en quête de sens. Pour s’engager pleinement envers l’entreprise, ils ont besoin de croire en ce qu’ils font… Et de pouvoir travailler dans de bonnes conditions.

Mais il est aussi important de prendre en compte leurs attentes d’une manière plus précise. Le site Ragan insiste ainsi sur la nécessité d’opter pour une communication inclusive, qui s’adresse à l’ensemble des employés. Cela peut passer par un guide des bonnes pratiques, mais aussi par des formations pour repérer les biais inconscients, par exemple.

Les communicants internes doivent donc avoir conscience de ces différents enjeux pour mener à bien leurs missions. C’est toute la culture de l’entreprise qu’il leur faut pousser dans le bon sens.

La communication interne 2022 au service des nouvelles organisations du travail

La crise sanitaire a eu un autre impact majeur. Avec l’instauration – prolongée – du télétravail, les habitudes de travail ont dû évoluer très rapidement. Et, les mois passant, ces évolutions se sont pérennisées.

La communication interne 2022 va, à son tour, installer durablement de nouvelles manières d’entretenir les liens avec les employés à distance. Il s’agit, bien sûr, de continuer à les informer. Mais l’enjeu est aussi de maintenir leur engagement.

Réduire les disparités d’accès à la communication interne

Cependant, les communicants ne peuvent pas miser sur le tout digital. Nous le disions plus haut, la communication interne en 2022 sera de plus en plus inclusive. Ce qui implique aussi d’assurer l’accès des contenus interne à tous les employés, y compris :

  • les salariés déconnectés
  • ceux en situation de handicap (notamment visuel ou auditif), qui ne peuvent pas forcément consulter, en l’état, tous les canaux internes
  • et les seniors, qui peinent parfois à adopter les outils digitaux

Les communicants devront donc ajuster leurs contenus aux particularités des différents publics internes. Cela rejoint d’ailleurs une tendance plus globale. Chacun s’habitue, dans sa vie privée, à recevoir des communications de plus en plus personnalisées. Il doit en aller de même dans l’entreprise.

La communication interne en 2022 : une nouvelle approche de la création de contenus

Pour répondre à ces enjeux, cruciaux pour l’avenir de l’entreprise, la communication interne doit elle aussi évoluer. Il lui faut notamment rationaliser ses process, et les ancrer sur des données concrètes.

Pourtant, l’enquête citée par Forbes révèle que, pour 51 % des répondants, les principaux objectifs de la communication interne ne sont pas définis par écrit. Et que toutes les personnes chargées de les décliner ne les connaissent pas. Or, élaborer une stratégie, puis un plan de communication et un calendrier éditorial, et suivre régulièrement les statistiques, sont des étapes indispensables pour assurer le succès des messages internes.

2022 devrait donc voir advenir une approche plus complète de la communication interne, avec des objectifs fixés en fonction du business et de la situation de l’entreprise, et déclinés selon les habitudes et les attentes des salariés.

Informer et accompagner

Cette évolution ne pourra réussir que si les communicants internes prouvent que l’importance de leur fonction ne se limite pas aux périodes de crise. Pour cela, il leur faut adopter une posture de conseil auprès des dirigeants, et être proactifs pour faire évoluer les usages dans leur entreprise.

Il leur faudra aussi être à l’écoute des besoins de leurs collègues. Besoin de transparence, mais aussi besoin de faire entendre leur voix dans une organisation traditionnellement descendante.

Il s’agit là d’une des principales tendances pour la communication interne en 2022. Elle sera de moins en moins « top-down », et de plus en plus horizontale, voire « bottom-up ». Ce mouvement ne sera pas forcément facile à décliner dans toutes les entreprises. Disposer d’outils adaptés devient donc indispensable pour toucher les publics internes… Et assurer l’efficacité et la réactivité de la communication.