Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Madmagz : point février 2010

Bon, Madmagz ne gagne pas encore deux millions mais il a bien deux mois. faisons un point sur la période écoulée.

Nous comptons cinq clients, plus de huit cents utilisateurs et enregistrons trente à quarante nouveaux membres par jour. C’est bien plus que je ne l’imaginais ! Il faut dire que le buzz n’est pas retombé ce mois-ci, au contraire.

Revers de la médaille, notre serveur nous a lâché et l’interruption a duré trois jours, le temps de changer (laborieusement) d’hébergeur. Encore est-ce provisoire selon le prestataire qui s’est chargé avec compétence et diligence de la tache : au rythme au nous allons, il nous faudra encore changer de serveur dans deux ou trois mois. Voilà qui est ennuyeux car tout cela est coûteux. Aussi sommes-nous mes associés et moi en pleine réflexion sur le sujet. Une des idées qui nous occupe est d’ajuster le modèle économique : pourquoi, par exemple, ne pas laisser de gratuit que le premier numéro ?

Autre conséquence de cette activité importante, je suis débordé ! Aussi cherchons-nous un chef de projet Internet pour un stage d’au moins trois mois, et ce dès que possible. L’équipe s’est aussi renforcée avec Yannick Dupuis. Yannick est passé au 4/5e dans son emploi pour consacrer une partie de son temps libre à Madmagz. Yannick suit le projet depuis plusieurs mois en qualité de conseiller de direction, et je suis ravi de sa participation. C’est quelqu’un d’esprit curieux et ouvert et, ce qui ne gâte rien, c’est un bon développeur. Il va travailler sur des dossiers de fond tout en continuant de nous conseiller. Enfin, Hatime Araki continue de s’impliquer efficacement dans notre levée de fonds et j’envisage, après celle-ci, de lui confier des missions de conception et d’achitecture.

Parlons justement du financement. Côté business angels, l’affaire suit son cours avec deux nouveaux réseaux qui se sont positionnés sur le dossier. Cela s’est fait à la faveur de notre sélection par le club innov-it qui nous a permis de pitcher un parterre d’investisseurs. Les choses doivent se décanter en mars : croisons les doigts !

Par ailleurs, deux bonnes nouvelles. Nous sommes lauréats Scientipôle Initiative ! Outre la reconnaissance que confère ce label, c’est une appréciable infusion de cash qui va nous permettre d’accélérer les développements techniques. Si en effet nous n’étions nullement en danger, nous n’avions pas les moyens d’améliorer Madmagz autant qu’il le faudrait. Merci donc à Véronique de son utile implication sur ce dossier 🙂 Par ailleurs, le Centre francilien de l’innovation nous a déclarés éligibles à l’une de ses subventions.

Concluons en revenant sur l’activité, en particulier sur les utilisateurs de Madmagz. Ils sont remarquablement variés : PME et associations mais aussi particuliers, lycéens, étudiants, artistes… Cela entraine une forte disparité dans les paniers moyens : pour les premiers, l’ordre de grandeur est le millier d’euros, pour les autres la dizaine. Mais les premiers demandent un important démarchage commercial alors que les autres achètent en ligne à la faveur du seul buzz. Cela nous conduit à réfléchir à notre offre et à notre modèle économique. Mais je vous en dirai plus le mois prochain avec, je l’espère, une belle nouveauté.