Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Madmagz : status update

Tableau de bord Ferrari Modena

Les plus anciens lecteurs de ce blog se rappellent sans doute que, bien avant que Madmagz ne soit lancé, j’avais fait mystère de mon projet (dont le nom de code était The Palermo Project) et que j’avais entrepris, suivant une stratégie de teasing bien comprise, de le dévoiler progressivement chaque mois.

Puis, après le lancement, je ne suis parvenu que médiocrement à maintenir ce rythme. Aujourd’hui, j’ai résolu de ne vous entretenir de Madmagz que lorsque des étapes significatives auront été franchies. C’est le cas ces temps-ci.

Activité

Nous recrutons chaque semaine près de 1 000 nouveaux utilisateurs (créations de compte), soit le double d’il y a deux mois. Toujours chaque semaine, près de 300 magazines sont publiés. Quant aux commandes, le site en a enregistré 700 depuis le début de l’année.

Marketing/Communication

Madmagz continue de bénéficier d’un appréciable écho médiatique, et ce d’autant que nous n’avons pas recours à une agence de relation presse.

Le blog, la page Facebook, Twitter, les livres blancs, la syndication de contenu (Marketing Professionnel, Le journal du Net, Portail des PME, etc.)… continuent de jouer un rôle central dans notre stratégie marketing. Les jeux-concours, qui sont un bon moyen de se faire connaître à peu de frais, aussi. Parmi ceux organisés, le dernier en date a enregistré plus de 8 000 votes. Nous en conduisons d’autres en partenariat avec des sites, et l’un d’entre eux a fortement contribué aux ventes de cette année.

Nous avons également remporté d’appréciables succès. Nous avons figuré parmi les lauréats du 68e Carrefour des Possibles et avons remporté un prix au concours Xplor (fédération professionnelle internationale réunissant les acteurs de l’éditique).

Nous explorons cette année la voie des partenariats, et nous venons d’en conclure un avec une société d’envergure internationale (5 000 salariés et 1,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires).

Équipe

Éric, notre premier salarié, a démarré il y a un mois. Ancien de Netvibes, il est développeur senior et travaille actuellement sur la V2 de Madmagz. Guillaume, en stage six mois (renouvelables), m’assiste au plan marketing. Ingrid gère la communication rédactionnelle. L’équipe est compacte – une demi à une personne de plus ne serait pas de trop – mais de qualité.

Nous recrutons en stage un développeur junior avec perspective d’embauche dans l’année.

Finance

Côté public, nous avons bénéficié d’une subvention d’Oséo pour un projet de R&D majeur que vous devriez découvrir au 2e trimestre.

Côté privé, après un seed round de 60 000€ en juin 2010, au cours duquel sont entrés l’ancien directeur technique de Come & Stay (IPO en 2006) et l’un des fondateurs de Directinet (vendu 25M€ en 2006), nous venons de boucler un angel round de 240 000€ apportés par Scientipôle Capital et l’ancien directeur des fusions-acquisitions de Valeo.

Ces fonds vont nous permettre de réaliser sereinement notre vision, qui est de permettre à tous de devenir éditeur de magazine.

R&D

C’est la priorité de l’année. Sans entrer dans les détails, Madmagz doit passer d’une application Web à une plate-forme comme le sont Facebook, Salesforce, Twitter, WordPress, etc. Cela va démultiplier la valeur de l’entreprise et le chiffre d’affaires potentiel.

À cette fin, nous redéveloppons donc entièrement Madmagz, pour une mise en ligne sous deux mois. Ensuite, une grande innovation par trimestre doit suivre.

Conclusion

Bref, après un an d’activité, des points majeurs ont été validés : la viabilité du produit, l’existence d’un marché significatif et la pertinence du modèle économique. Bien sûr, tout cela ne se fait pas sans sueurs (parfois froides) ni difficultés. Mais l’opportunité est là. Stay tuned!