Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Publicité en temps réel : une intéressante expérience

MinnPost.com est un site d’information et d’analyse qui couvre l’état du Minnesota. Édité par des journalistes, il est le produit d’une organisation à but non lucratif soutenue par de nombreux donateurs. Le MinnPost définit sa mission ainsi :

Our goal is to create a sustainable business model for this kind of journalism, supported by corporate sponsors, advertisers, and members who make annual donations. High-quality journalism is a community asset that sustains democracy and quality of life, and we need people who believe in it to support our work.

Dans cet esprit, le MinnPost a tenté l’an dernier une intéressante expérience.

Elle se nomme Real-Time Ads. Depuis la rentrée dernière, ils permettent à des annonceurs de diffuser de la publicité en temps réel sur les pages du site, comme ci-après.

Le temps réel, c’est ici un tweet ou un flux RSS. L’annonceur peut mettre à jour son message fréquemment, jusqu’à toutes les heures. Ce message comprend une image, un titre, un court texte et un lien. Le MinnPost y ajoute sa date de publication. Il apparaît dans un emplacement ad hoc, en compagnie d’autres messages. Cela coûte à l’annonceur 25$ par semaine pour les commandes d’au moins cinq semaines. Les publicités sont choisies aléatoirement parmi celles qui auront été mises à jours durant les 72 dernières heures.

Pour l’annonceur, il y a là une belle opportunité d’être… opportuniste. Selon le moment de la journée (sortie de bureau, etc.) ou un événement (fête, intempérie…), il peut augmenter la pertinence de ses publicités, donc ses chances d’obtenir du lecteur ce qu’il souhaite.

Je trouve toutefois que la réalisation pourrait être améliorée. Tout d’abord, le caractère éphémère de la pertinence de l’annonce invite selon moi à faire preuve de davantage d’imagination dans le format. C’est dommage d’inviter au banner blindness alors que l’anonce, potentiellement, parle d’une opportunité à saisir, d’une nouvelle importante, etc.

Le modèle économique est également perfectible selon moi. Au lieu de récompenser la pertinence de l’annonce (par un ratio affichage/clics mâtiné de fréquence de mise à jour par exemple), ils appliquent un tarif forfaitaire.

On peut conclure en disant que cette intéressante et prometteuse expérience a le mérite de montrer que l’on peut – que l’on doit même – marier exigeance journalistique et recherche de nouveaux modèles économiques. Toutefois, il s’y lit également le manque d’expérience des business models du Web. Je ne serais pas surpris qu’un certain Google y vienne…