Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Recruter un stagiaire en e-marketing : trois pistes

J’ai malheureusement réduit mon rythme de publication ces temps-ci car j’ai d’importants et pressants dossiers que je dois impérativement clore ce mois-ci. Parmi ceux-ci, du reste, il y a le recrutement d’un chef de projet e-marketing junior.

J’ai suivi pour cela trois pistes.

La première, ce sont les job boards. Voici ceux que j’ai utilisés et qui sont gratuits :

La deuxième, ce sont les sites de petites annonces :

La dernière, ce sont les sites des principales écoles de commerce. Ceci dit, pour ceux qui voudrait emprunter à leur tour cette piste, j’aime autant les prévenir : elle est boueuse et semée d’embuches. Autrement dit, aussi bien au plan esthétique qu’ergonomique, la procédure de dépôt d’annonce est calamiteuse. Essayez seulement. On croirait l’œuvre d’un programmeur débutant formé de la veille : quand on songe que ce sont là quelques-uns des établissements les plus réputés de France, c’est consternant.

En terme d’organisation, j’ai automatisé les choses. J’ai d’abord crée une référence d’offre. Ensuite, j’ai crée dans Gmail une réponse automatique disant au candidat que s’il n’avait pas de nouvelles d’ici dix jours, il pouvait considérer sa candidature comme rejetée. Enfin, j’ai crée un filtre déclenchant la réponse automatique pour tout e-mail dans l’objet duquel se trouverait la référence de l’offre. Ce filtre archive également ces e-mails sous le libellé « candidatures ». Je les consulte le matin. Si le profil ne convient pas, je supprime l’e-mail. Sinon, je renseigne les principaux éléments du CV sur l’Intranet et je contacte le candidat pour un rendez-vous.

J’ai pré-enregistré d’autres e-mails, comme la confirmation de rendez-vous, la réponse négative après entretien, la réponse pour le cas d’une candidature arrivant alors que le poste est pourvu, etc. En bref, je suis fidèle à ma maxime : tout ce qui est répétitif et ennuyeux, ce n’est pas à moi de le faire mais à la machine !