Pour être compétitive dans un monde de plus en plus numérique, les entreprises doivent s’assurer que leur équipe possède les compétences nécessaires au travail actuel mais aussi au travail de demain. Cela impose de tenir compte des compétences liées à l’évolution des marchés. Mais aussi de montrer aux collaborateurs l’intérêt qu’ils ont à acquérir ces nouvelles compétences. Tel est le constat fait par le site américain Gartner dans un récent article qui tend à démontrer le rôle majeur des ressources humaines dans ce chemin vers la transformation digitale. Zoom sur un article à ne pas louper !

67% des chefs d’entreprise estiment que leur société ne sera plus compétitive si elles ne prennent pas de manière significative le virage du digital d’ici à 2020. La transformation numérique des entreprises s’avère donc être un véritable enjeu. On pourrait même parler d’un défi ! Pour cause, au fur et à mesure que les entreprises découvrent comment digitaliser leur business, nombre d’entre elles se retrouvent confrontées à une dure réalité : la pénurie de compétences au sein même de leur effectif. Les chiffres présentés par Gartner, lors de la conférence Gartner ReimagineHR à Londres, témoignent de ce phénomène : 70% des employés ne maîtrisent pas les compétences dont ils ont besoin pour leur travail et, 80% ne possèdent pas les compétences nécessaires pour leur rôle actuel, mais aussi leur future carrière.

Alors que faire ? Eh bien! toujours selon Gartner, c’est vers les responsables des ressources humaines qu’il faut se tourner. Ces derniers peuvent, en effet, aider leurs collaborateurs à suivre l’évolution des besoins en matière de compétences. Comment ? En développant une approche d’apprentissage et de développement individuel permettant à chacun de devenir un apprenant « connecté ». Concrètement, pour transformer vos collaborateurs en « apprenants connectés » vous allez devoir modifier votre approche concernant :

L’identification des compétences : au lieu de se concentrer uniquement sur les demandes urgentes de votre direction, il est préférable d’identifier les changements de compétences au sens large (à savoir sur le marché). Cela permettra de déterminer les besoins les plus importants en matière de compétences. Et ce, pour l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise.

La motivation des employés : les compétences requises c’est important, mais ce n’est pas tout ! En échangeant avec vous (professionnels RH), vos collaborateurs doivent comprendre comment ils peuvent évoluer personnellement en développant des compétences dont l’entreprise a besoin.

Les solutions d’apprentissage : proposer des options ou des outils de développement en « libre-service » peut embrouiller vos collaborateurs. Pour accélérer le développement de nouvelles compétences, il est important de mettre en place une véritable organisation avec une expérience de développement de qualité.

Zoom sur un cas concret de développement en entreprise

Une institution financière mondiale met en avant, pour ses salariés, l’intérêt d‘acquérir de nouvelles compétences en orientant ses messages de développement en fonction de leurs environnements et de leurs expériences. Le tout, en mettant l’accent sur leur carrière et leur évolution personnelle. Cette société va même plus loin, explique Gartner, elle booste le développement de ses employés via des « micro-actions » quotidiennes de 10 minutes axées sur l’amélioration de soi. Par exemple, l’entreprise a lancé un défi de développement de 30 jours qui incite les employés à réfléchir à certains aspects de leur carrière tout en sollicitant les avis de leurs collaborateurs.

« Les micro-actions sont efficaces car elles permettent des gains rapides pour les employés, explique Gartner. Dans le cadre de cet exemple, la société instaure également un rapport d’égal à égal dans la plupart de ses actions de développement. Pour cela, elle utilise la connectivité de la communauté pour renforcer le sentiment de responsabilité des salariés ainsi que leurs valeurs. »

Il ne s’agit bien sûr que d’un exemple de la manière dont les grandes entreprises cherchent à booster et à perfectionner leurs employés en adaptant leurs programmes de développement de compétences. Les apprenants « connectés », comme les managers « connectés », favorisent un lien significatif entre les employés, les équipes et l’entreprise. Les sociétés qui réussissent à transformer leurs salariés en apprenants « connectés » ont tout à y gagner, aujourd’hui comme demain.