Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Télétravail et engagement des collaborateurs : les bonnes pratiques

Il y a encore deux ans, beaucoup d’entreprises étaient réticentes face au travail à distance. Aujourd’hui, ce fonctionnement se pérennise et il leur faut désormais réfléchir à la meilleure manière de concilier télétravail et engagement des collaborateurs.

Une problématique émerge en effet dans de nombreuses organisations : comment faire pour maintenir une relation de qualité avec des salariés à distance ?

Car en télétravail, les liens que les employés ont avec leur entreprise se limitent souvent aux personnes avec lesquelles ils sont en contact direct. Les conversations anodines autour de la machine à café disparaissent, tout comme les échanges d’informations au détour d’un couloir. Or, si les salariés sont trop éloignés de leurs collègues et de la culture interne, ils risquent de perdre de vue les objectifs de leur mission. Ils seront donc moins motivés, et moins performants.

Dès lors, comment engager ses collaborateurs à l’ère du télétravail ?

Télétravail et engagement des collaborateurs : nos 7 conseils

De nombreux salariés souhaitent continuer à télétravailler quelques jours par semaine. C’est donc à l’entreprise de s’adapter et de trouver de nouvelles manières d’entretenir l’engagement. Nous vous proposons ici quelques pistes pour y parvenir.

1) Commencer par mesurer le niveau d’engagement

Pour mettre en place des actions efficaces, il faut d’abord bien connaître le contexte. Car, selon la taille de la société et ses outils de communication interne, le télétravail n’aura pas le même impact sur l’engagement des employés.

Il convient donc de mener une enquête pour mesurer le niveau d’engagement. Les résultats, tant quantitatifs que qualitatifs, permettront d’identifier les pistes d’amélioration les plus pertinentes.

2) Trouver le bon rythme pour le télétravail

L’entreprise doit aussi trouver le rythme de télétravail optimal, qui conviendra au plus grand nombre. Si aucun salarié ne veut télétravailler, les actions mises en place n’auront que peu d’impact. À l’inverse, s’ils apprécient ce fonctionnement, ils seront plus engagés envers la société qui leur offre cette possibilité.

Formez des groupes de travail avec les partenaires sociaux et des représentants du personnel. Vous définirez ainsi, ensemble, le fonctionnement le plus adapté à votre contexte interne.

3) Repenser les modes de travail

Une fois le bon rythme défini, il faut ajuster l’ensemble des modes de travail. Vous pouvez par exemple encourager les équipes à fixer leurs réunions les jours où tous les membres sont physiquement présents dans les locaux.

En parallèle, l’entreprise doit aussi donner aux employés les moyens de télétravailler efficacement. Sinon, un sentiment de frustration risque rapidement d’apparaître. Cela concerne les outils collaboratifs et les solutions de gestion de projet, mais aussi le matériel lui-même : ordinateur portable, téléphone professionnel et accès sécurisé aux serveurs internes.

4) Créer une relation de travail fondée sur la confiance

Au-delà des conditions matérielles, l’engagement dépend aussi du contexte dans lequel s’exerce le télétravail. Si le salarié se sent surveillé de manière excessive, toutes les autres mesures pour améliorer son engagement lui paraîtront hypocrites.

Mieux vaut donc construire une relation de travail fondée sur la confiance mutuelle. Cela passe, par exemple, par l’évaluation de l’employé en fonction de ses résultats et non du temps passé à travailler.

5) Faire de l’engagement des collaborateurs en télétravail un objectif pour la communication interne

La communication interne a, bien sûr, un rôle à jouer pour que télétravail et engagement des collaborateurs aillent de pair. Il peut même s’agir d’un des objectifs de sa stratégie annuelle. Ainsi, le choix des sujets traités se fera également dans cette perspective.

Pour maintenir l’engagement des collaborateurs en télétravail ou isolés, les communicants doivent mettre régulièrement en avant les valeurs de l’entreprise, ainsi que le but final des grands projets. Ils peuvent pour cela publier des dossiers de fonds, mais aussi distiller ces messages dans les différents contenus diffusés tout au long de l’année.

6) Trouver d’autres manières de maintenir les liens

La communication interne peut aussi aider à diminuer l’isolement ressenti par les salariés en télétravail. L’ensemble des canaux digitaux, notamment, permettent de maintenir autrement les liens entre collègues et avec l’entreprise. Les communicants devraient également :

  • diffuser les événements internes en direct, voire créer des versions digitales
  • proposer des canaux de discussion informelle sur le RSE ou l’application interne
  • mener régulièrement des sondages sur différents aspects de la vie en interne, puis communiquer sur les actions mises en place
  • mettre en avant les réussites individuelles et les projets d’équipe, en veillant à ce que toutes les strates de l’entreprise soient représentées

Ces différentes actions seront encore plus efficaces dans une communication interne au fonctionnement horizontal, où les salariés peuvent :

  • donner leur avis sur ce qu’il se passe ou sur les projets à venir
  • liker et commenter les différentes publications
  • proposer leurs propres contenus

Ainsi, même en télétravail, le collaborateur reste véritablement un acteur de l’entreprise.

7) Allier télétravail et engagement des collaborateurs grâce à l’événementiel interne

Pour assurer l’engagement des employés en télétravail, il faut aussi attacher de l’importance aux moments où ils sont présents physiquement dans l’entreprise. Les jours où ils retrouvent leurs collègues doivent être agréables, car c’est là que se créeront véritablement les liens entre eux.

Certaines entreprises, comme l’Afnic, proposent ainsi régulièrement des petits séminaires ou des « cafés gourmands » informels. Vous pouvez également organiser un grand événement annuel, des journées métier ou simplement privilégier les formations en présentiel.

Ce n’est qu’en entretenant des liens concrets, entre eux et avec l’entreprise, que les collaborateurs pourront rester pleinement engagés dans leurs missions et les mener à bien, quel que soit le lieu d’où ils travaillent.