Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Vacances

Je prends l’avion demain et reprendrai le travail le 26 juillet. Après six mois non stop, enfin un break ! Le moment sans doute de faire un court topo sur Madmagz, puisque, et j’en suis désolé chers lecteurs, je ne vous ai pas tenus à jour mensuellement comme j’avais prévu de le faire initialement.

Nous avons levé des fonds auprès de deux personnes de mon réseau : pas autant que je le souhaitais mais assez pour recruter un développeur Web expérimenté et mener des opérations marketing en vue de valider les leviers d’acquisition.

Après six mois d’activité, Madmagz compte 3 000 utilisateurs, plus de 700 magazines publiés et près de 50 clients. Un des points les plus importants et les plus encourageants et que nous constatons de la récurrence. Certains utilisateurs et clients en sont déjà à leur quatrième numéro ! ces utilisateurs peuvent s’orgniser en quatre groupes :

  • les professionnels : TPE, PME, auto-entrepreneurs, freelances… qui utilisent Madmagz comme newsletter, magazine clients, plaquette, etc.
  • les organisations a but non lucratifs : clubs, fédérations, associations…
  • l’éducatif : des petites classes qui font un journal à l’occasion d’une sortie ou bien des lycéens qui présentent un travail
  • les particuliers, pour un anniversaire, un mariage, etc.

Au plan de la communication, notre stratégie mariant marketing de contenu et réseaux sociaux ainsi que réseautage porte ses fruits : nous bénéficions d’un bon buzz, aussi bien online que offline. Le concours de création de magazine a bien fonctionné (moins celui sur la coupe du monde de football…). Il faut dire aussi que l’équipe s’est renforcée de Fabienne, qui apporte dix ans d’expérience dans ce domaine.

Côté équipe, toujours, Florent, en stage de trois mois, s’est montré actif : il cherche aujourd’hui un emploi  comme chef de projet e-marketing junior.

Côté produit enfin, nous travaillons à un projet très ambitieux qui doit faire de Madmagz une plateforme à l’instar de WordPress. Je n’en dis pas plus. Si nous ne tardons pas à recruter notre développeur (ce qui n’est pas gagné car c’est une espèce rare), une première version devrait être en ligne à la fin de l’année.

Voilà pour le moment : à bientôt !