Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Video in Print



Aujourd’hui, je suis comme une enfant devant son premier pain aux raisins…La Vidéo in Print (VIP) me ravit. Je suis touchée par ses aspects marketing, technique et éditorial…Ce nouveau format publicitaire titille tous mes goûts… 😉

I – Video in Print (VIP)

Il s’agit tout simplement de la vidéo dans des magazines imprimés.
La Video in Print est un produit de la société « Americhip ». Elle a été utilisé aux USA pour une campagne Pepsi-CBS (Entertainment Weekly,2009), en Italie (magazine Panorama avec Citroën, mars2010). Elle vient de sortir en France toujours pour Citroën.

La pub Citroën

La pub par la société du produit VIP

II – Fonctionnement

Vous pouvez visualiser une image : L’envers du décors, ainsi que d’autres photos toujours sur Flickr Autres photos

Explications techniques
Vous insérez dans une double page un écran de 2.4 pouces et de 3 millimètres d’épaisseur ; vous y associez des mini haut-parleurs et…vous obtenez votre VIP.
Vous pouvez compléter le fonctionnement par des boutons permettant de changer de vidéo. La diffusion peut durer 45 min.

III -Impact de la Video in Print (VIP)

Il suffit de taper video in print sur google pour voir surgir le nom de la marque aux chevrons : journaux en ligne, twitter, blogs…tout le monde s’est saisi du sujet
Cela intrigue.
De plus, seuls 10 000 magazines imprimés ont cet écran. Donc, un effet de manque immédiat..la bonne vieille recette de la frustration.

Est-ce logique avec le positionnement Citroën ?
Son positionnement, c’est d’être la marque qui innove.
Qui a fait les principales évolutions automobiles ? la traction avant et bien d’autres choses…au point de se mettre en péril financièrement…
« En 1935, Michelin prend donc le contrôle de Citroën. Sa mission première va consister à rembourser les dettes laissées par André Citroën », Wikipedia

Sa dernière signature publicitaire est toujours autour de cette idée : creative technologie

Associer Citroën à cette nouvelle forme de publicité alliant technicité et design, est parfaitement cohérent. Cela aura-t-il un effet sur les ventes ? Sur la notoriété du nouveau modèle proposé ? Les prochains chiffres nous le diront.

IV – Americhip

L’entreprise se positionne comme multisensorizing, communicating to all five senses.
NDLR : d’où tous ces jeux de mots, ce vocable sur les sens…:-)

Bref, leur métier est de proposer des outils de communication utilisant tous les sens : voir, entendre mais aussi toucher, sentir et goûter.
Sur le site, vous pourrez trouver des cas clients de fine pellicule insérée dans les magazines non plus pour sentir comme pour les parfums, mais pour goûter une nouvelle boisson !

Americhip a été fondée et est gérée par les frères Clegg :LATimesMAgazine.com (aller vers le milieu de la page, article As the World Turns)
Ils ont une usine en Chine et des bureaux sur les 4 continents. Ils recherchent d’ailleurs un New Business Development sur Monster.fr pour la France

Conclusion

S’agit-il simplement d’un soufflé ? Nous le saurons vite : des concurrents vont-ils se lancer dans le créneau ? les agences le proposeront-elles à toutes les sauces ? Le magazine papier ne sera-t-il plus qu’une série de vidéos ? Le web a déjà connu cela : tout flash, tout vidéo et au final vous lisez encore ces quelques mots…
Patience à ceux qui sont dans l’édition de magazine, le Verbe reviendra 🙂

A bientôt,

Véronique