La communication interne est stratégique. Elle mérite du budget pour se développer. Mais pour gagner en légitimité, elle doit prouver son impact, et présenter des statistiques sur les conséquences de son activité. Alors, comment mesurer la communication interne et récolter des datas utiles ? Ragan propose 3 indicateurs pertinents :

1- Penchez-vous sur les messages délivrés, lus, cliqués

Faire en sorte que l’ensemble des membres d’une entreprise reçoive et intègre vos messages est une tâche gargantuesque. Pour commencer, il va falloir identifier les moments opportuns et organiser vos contenus de manière à les rendre parfaitement lisibles.

Mais une fois que vous vous penchez sur les statistiques : constatez-vous que vos messages sont lus ?

Pour commencer, choisissez le bon canal pour délivrer vos messages : un canal apprécié par vos collaborateurs, et permettant de mesurer le niveau de réception des informations. Pour Ragan, il est généralement préférable de privilégier une stratégie mobile (applications, e-mails lisibles sur smartphones…). Car un contenu qui n’est pas accessible sur mobile perd nécessairement une audience considérable. [LIRE : 3 IDÉES DE CONTENUS POUR VOTRE APP INTERNE]
Bannière app interne

Ensuite, observez et comparez les taux de réception, d’ouverture et de clic. Vous pouvez également vous faire une idée du temps passé à consommer le contenu. En effet, si vous envoyez par exemple une newsletter renvoyant vers des articles de votre intranet, pensez à aller sur les statistiques de votre intranet, et observez le temps que vos collaborateurs qui viennent de la newsletters ont passé sur chacun des articles. Cela vous demandera de maîtriser quelques filtres croisés, mais vous pourrez alors piloter l’envoi de vos messages pour rendre votre communication interne plus ciblée et plus efficace !

2- Mesurez le taux d’engagement

Le désengagement peut vous coûter cher. Or la communication interne a un très grand rôle à jouer dans l’engagement collaborateur. Mais comment mesurer l’engagement ?

Il y a tout d’abord le nombre d’interactions qu’ont vos collaborateurs avec vos e-mails ou vos publications sur votre réseau social interne.

La Harvard Business Review propose également une liste d’indicateurs d’engagement. Parmi eux :

  • Le taux de participation à des événements ou réunions hors des réunions récurrentes
  • Le nombre de réunions entre les managers et les membres de leurs équipes, seuls à seuls – statistiquement, plus ces réunions ont lieu, meilleur est l’engagement
  • Les temps passé à travailler en dehors des heures classiques
  • Le niveau de connexion entre différentes équipes ou différentes régions
  • etc.

3- Gardez un oeil sur le turnover

Une mauvaise communication interne peut pousser vos talents à quitter l’entreprise. Ou du moins, elle ne les encourage pas à rester. En effet, si les communicants ne peuvent pas faire en sorte que leurs collaborateurs aiment leur job, ils peuvent leur permettre de se sentir valorisés, informés et connectés. Et ce n’est pas rien… Quand vous songez à mesurer votre communication interne, pensez donc à garder un oeil sur l’état du turnover dans l’organisation.

Vous pouvez notamment jouer un rôle sur la question de la rétention d’information, et sur la satisfaction globale des salariés, afin d’avoir un impact sur le moral, et donc sur la productivité.

Envie d'une communication interne plus impactante - (2)