Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Des pratiques managériales innovantes pour repenser l’entreprise

La conception du monde du travail évolue rapidement et favorise l’émergence de pratiques managériales innovantes. Tour d’horizon.

Pour qui veut améliorer la culture de son entreprise et l’ambiance qui y règne, une réflexion sur les pratiques managériales est un point de passage obligé. Sujet éminemment complexe, le management concerne à la fois l’organisation d’une société et le comportement des personnes qui la composent.

Pourquoi évoluer vers des pratiques managériales innovantes ?

L’un des modèles de management les plus répandus est celui de la structure pyramidale. La direction prend les décisions, et les managers se chargent de les faire appliquer. Les informations descendent également en cascade, chaque niveau recevant souvent moins d’éléments que le précédent.

Cette structure permet de conserver une grande cohérence dans la stratégie et l’orientation d’une entreprise. Elle peut également laisser la part belle à l’innovation et à la prise d’initiatives, à condition qu’elles soient validées par le management.

Les limites du modèle

Si cette organisation a fait les preuves de son efficacité depuis des dizaines d’années, elle a tout de même des conséquences. Tout d’abord, et au-delà de la culture d’entreprise, l’expérience quotidienne de chaque employé reste très liée à son manager. Et il en va de même pour chaque manager. L’aspect humain joue un rôle primordial.

Mais aujourd’hui, le management n’a plus uniquement pour but d’optimiser l’activité pour une meilleure productivité. Le bien-être au travail de chacun est désormais essentiel. Et si les maladies professionnelles et les burn-out ne sont pas forcément induits par les pratiques managériales, ils sont néanmoins symptomatiques d’un problème à résoudre. Si les conditions de travail ne permettent plus aux employés d’être efficaces tout en s’épanouissant, il convient de les faire évoluer.

Comment mettre en place des pratiques managériales innovantes

Avant toute chose, le fait de modifier les pratiques managériales doit découler d’une réelle volonté de changement. Soit pour répondre à une situation problématique, soit à l’initiative du dirigeant s’il a une vision précise de ce qu’il souhaite pour sa société. Mais si c’est uniquement pour suivre un effet de mode, il est probable que cette évolution sera un échec.

Une réflexion doit également être menée avec l’ensemble des managers et employés. Chacun doit pouvoir exprimer son ressenti sur la situation actuelle, et ses idées sur les évolutions à apporter. Car, à la différence d’autres domaines, les pratiques managériales innovantes impliquent de revoir à la fois les modes de fonctionnement et les mentalités. Elles concernent l’humain. Certains devront mettre leur ego de côté, d’autres s’adapter à une liberté nouvelle. L’adhésion de la majorité des employés est alors nécessaire à la réussite du projet.

Exemples de pratiques managériales innovantes

De nombreuses entreprises à travers le monde instaurent de nouveaux modes de management. Ils sont le plus souvent un prolongement, voire une concrétisation, de la philosophie de l’entreprise. En voici quelques exemples.

Google et le temps libre :

Chez Google, chaque employé dispose de 20 % de son temps de travail pour travailler sur le projet de son choix. Il peut même s’agir d’un projet personnel. Par la liberté qu’il offre, ce principe permet de fidéliser les collaborateurs. Il est également source d’innovation pour l’entreprise, car les projets ainsi menés peuvent déboucher sur des produits concrets.

Les start-ups et l’évaluation par les pairs :

Dans de nombreuses start-ups, l’évaluation des employés ne se fait plus uniquement par les managers, mais aussi par les pairs (on parle également de peer review). Ce système semble offrir une vision plus juste du travail de chacun. Car l’évaluation par une seule personne comporte le risque d’être biaisée (en bien ou en mal), et le manager ne partage pas forcément le quotidien de chaque membre de son équipe.

Zappos et l’holacratie :

Le site d’e-commerce de chaussures Zappos a mis en place, en 2015, un modèle holacratique. Le management est devenu horizontal. Chaque employé est responsable d’une mission, et il ne reporte pas à un manager mais à d’autres employés, au sein d’un cercle. Chacun participe donc, et de la même manière, au bon fonctionnement de l’entreprise.

Valve et l’entreprise libérée :

L’éditeur de jeux vidéos Valve a poussé jusqu’au bout la réflexion sur les pratiques managériales innovantes. On parle alors d’entreprise libérée. Chaque salarié peut mettre en place les actions qu’il estime nécessaires au bon fonctionnement de la société, sans avoir à les faire valider par son manager. Cette organisation implique cependant que chacun ait à cœur la réussite commune.

Ces pratiques managériales innovantes promeuvent une autre vision de l’entreprise. En replaçant l’humain au cœur de l’organisation, elles ouvrent de nouvelles perspectives, et façonnent petit à petit le monde du travail de demain.

Pour aller plus loin, Com’in news vous recommande : 

Restez
informé !

Recevez chaque mois
le meilleur de l’actu com’interne