Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Et si télétravail et augmentation de la productivité allaient de pair ?

Après un an de travail à distance, le think tank Institut Sapiens publie un rapport sur ce mode de fonctionnement. Et une conclusion s’impose : télétravail et augmentation de la productivité ne sont pas incompatibles, bien au contraire.

Jusqu’en mars 2020, le télétravail restait assez rare dans les entreprises françaises. D’autant plus que toutes n’étaient pas convaincues par ce fonctionnement. Certains employeurs considéraient notamment que leurs salariés risquaient d’être moins efficaces s’ils travaillaient depuis chez eux.

Mais depuis le premier confinement et le passage au télétravail obligatoire (pour les métiers qui le pouvaient), le travail à distance fait ses preuves.

Télétravail et augmentation de la productivité des employés

En février 2020, d’après le rapport de l’Institut Sapiens, seuls 3 % des salariés français télétravaillaient régulièrement, à raison de 7 heures minimum par semaine. Un mois plus tard, ce chiffre est passé à près de 40 % des employés en télétravail quotidien.

La crise sanitaire a alors permis d’étudier les effets du télétravail sur le fonctionnement et la productivité des entreprises.

L’augmentation de la productivité des salariés en chiffres

Contrairement aux idées reçues, il s’avère que le télétravail permet aux salariés d’être plus productifs… Et dans des proportions non négligeables : le gain de productivité est de 22 % !

Cela s’explique par plusieurs facteurs. Tout d’abord, en travaillant depuis chez eux les employés n’ont plus à effectuer les trajets jusqu’à leur bureau. Mécaniquement, cela se traduit par une augmentation du temps de travail, de l’ordre de 2,5 %. Chacun peut également gérer son planning comme il le souhaite. Il devient possible d’adapter son rythme pour être disponible aux moments de la journée les plus propices à la concentration.

De plus, lorsqu’il n’y a pas de garde d’enfants ou d’école à la maison à assurer, le travail à domicile permet d’être moins dérangé. Il n’y a plus d’interruptions de la part des collègues, et les réunions chronophages (voire inutiles) diminuent également.

Télétravail et management

Enfin, le télétravail quotidien implique de nouveaux modes de management. L’entreprise doit nécessairement laisser plus de latitude à ses salariés, leur faire confiance dans l’atteinte de leurs objectifs. Cette responsabilisation entraîne alors une plus grande implication de la part des employés qui veulent faire leurs preuves.

Ces facteurs sont bien entendus à nuancer : le travail à distance ne peut s’appliquer de la même manière selon les métiers et les caractères. Par ailleurs, comme nous l’évoquions dans cet article, le télétravail à 100 % n’est pas forcément souhaitable dans la durée. Néanmoins, d’après l’Institut Sapiens, 96 % des employeurs et des salariés en sont globalement satisfaits.

Bien-être en télétravail et productivité des employés

Le travail à distance quotidien pendant les confinements a également permis de mettre en évidence l’impact des mauvaises pratiques de management sur l’absentéisme. L’Institut Sapiens a ainsi constaté une diminution de 20 % du taux d’absence des salariés en télétravail et une baisse de 5,5 jours par an des arrêts maladies.

Pour peu que l’entreprise évite certains travers, le télétravail semble donc avoir des effets positifs sur la santé des employés. Il permet même d’allonger le temps de sommeil de 45 minutes par journée télétravaillée !

Et lorsque l’entreprise fait suffisamment confiance aux salariés dans la gestion de leur emploi du temps, le télétravail a un autre avantage. Il entraîne immédiatement un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle. 

 

Les bénéfices indirects du télétravail

Le télétravail semble également avoir d’autres conséquences, moins évidentes au premier abord… Mais tout autant bénéfiques pour la productivité de l’entreprise.

Un outil de réduction des inégalités entre les salariés

L’Institut Sapiens montre ainsi que le télétravail peut devenir un outil de réduction des inégalités. Ce point est surtout lié au fait que chacun peut organiser plus librement son planning.

Ainsi l’accès à l’emploi des travailleurs handicapés devient plus facile. L’aménagement de l’emploi du temps leur permet par exemple de programmer les éventuels soins à domicile sans impacter leur travail. Et la suppression des trajets permet de contourner les problématiques liées aux transports en commun.

De la même manière, cette flexibilité permet aux jeunes parents (en particulier les mères) de se dégager du temps pour aller chercher leurs enfants à l’école, par exemple… Et ce, sans avoir à choisir entre travail et famille.

Engagement salarié et amélioration de la productivité

Instaurer le télétravail de manière pérenne amène donc l’entreprise à repenser son fonctionnement habituel. Ses méthodes managériales, sa politique salariale et la gestion des carrières évoluent. C’est donc une révolution culturelle d’ampleur, qui ne peut être que bénéfique.

Les salariés auront en effet tendance à rester dans une société qui leur offre une telle flexibilité. Ils seront plus engagés envers elle, plus impliqués dans leur travail… Et donc plus productifs. Tout dépend cependant, de manière paradoxale, du rythme de télétravail mis en place. S’il se prolonge trop longtemps, il peut conduire à un certain désengagement.

Télétravail et augmentation de la productivité ne vont donc de pair que dans un système bien pensé, où employeur comme salariés peuvent profiter des avantages du travail à distance. Sa mise en place devrait alors passer par une réflexion commune. C’est la condition pour établir le système le plus adapté aux besoins particuliers de l’entreprise et des personnes qui la composent.