Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

Les effets de la crise sanitaire sur l’avenir du télétravail

Le travail à distance pourra-t-il se maintenir après la crise sanitaire ? Tour d’horizon des tendances concernant l’avenir du télétravail.

En France, la pratique du télétravail restait assez marginale jusqu’en début d’année dernière. Puis lors du premier confinement de mars 2020, tout s’est mis en place très vite. Cette période de télétravail imposé a alors permis de mettre en avant les avantages de ce fonctionnement, mais aussi ses limites.

Actuellement, le télétravail se poursuit pour les emplois qui le permettent. Ce faisant, il s’ancre petit à petit dans le quotidien et les habitudes des employés. Les entreprises doivent donc, dès aujourd’hui, réfléchir au modèle qu’elles adopteront à l’issue de la crise sanitaire.

Vaccin et avenir du télétravail

Le cabinet Gartner a réalisé une enquête sur le sujet auprès de 130 responsables RH (aux États-Unis). Le but était de connaître l’impact de la campagne de vaccination sur le maintien, ou non, du télétravail dans les sociétés.

Et les résultats sont très nets. 90 % des répondants prévoient d’autoriser la poursuite du télétravail, même une partie du temps, après la mise à disposition du vaccin. Une majorité d’entre eux (65 %) indique aussi que leur entreprise continuera à offrir de la flexibilité aux employés pour l’organisation de leur temps de travail.

Vers un télétravail à temps partiel

Pour autant, si le télétravail s’installe sur le long terme, il ne ressemblera pas à celui mis en place pendant la crise sanitaire. Les entreprises qui optent pour un modèle 100 % remote, par exemple, resteront sans doute minoritaires.

L’enquête Gartner estime ainsi qu’environ 50 % des employés voudront revenir sur leur lieu de travail, au moins une partie du temps. Le télétravail est donc apprécié, tant qu’il reste ponctuel. C’est également ce qui ressortait d’une étude française en mai dernier. 69 % des salariés interrogés souhaitaient que le télétravail soit conservé de manière occasionnelle, à raison d’un jour par semaine.

L’avenir du télétravail sera aussi celui du présentiel

Un retour à la situation précédente, où le télétravail représentait une exception, ne semble alors pas envisageable. La question n’est donc pas de savoir à quel moment les employés reviendront sur leur lieu de travail. Il s’agit plutôt de définir, et de pérenniser, une organisation du travail permettant une alternance fluide entre télétravail et présentiel.

Pour la construction d’un modèle hybride

C’est aussi ce que souligne l’EHESS. D’après elle le confinement a permis de montrer, aux dirigeants comme aux managers, que le télétravail n’entraînait pas forcément une perte de productivité. Bien au contraire. Toujours selon l’EHESS, un rapport de l’OCDE recommande ainsi l’instauration de deux à trois jours de télétravail par semaine pour les emplois qui le permettent.

Les entreprises doivent donc désormais définir le télétravail de demain. Pour quels métiers est-il possible? Et selon quelles modalités ? Il s’agit aussi de garder une certaine souplesse : à fonction égale, tous les employés n’auront pas les mêmes envies de télétravail… Ou les mêmes possibilités.

Car le télétravail crée inévitablement des inégalités entre les salariés. Tous n’ont pas les mêmes conditions de logement ou d’accès à internet, par exemple. L’employeur devra alors réfléchir à des problématiques telles que  :

  • identifier les inégalités de conditions de travail liées aux logements des employés
  • prévoir une manière de les prévenir et/ou de les compenser
  • anticiper les modalités logistiques pour les employés résidant loin des locaux de l’entreprise

Autant de points à aborder avec l’ensemble des parties prenantes, au rang desquelles les représentants du personnel.

Préparer aujourd’hui l’avenir du télétravail

En ce début d’année 2021, les discussions autour du travail à distance ne concernent donc plus sa pertinence, mais bien ses modalités de mise en œuvre. C’est une toute nouvelle conception de l’entreprise qui semble émerger.

Préparer l’avenir du télétravail signifie qu’il faut envisager toutes ses conséquences. Et ce, même s’il ne concerne qu’un jour par semaine pour certains employés. L’organisation pratique des équipes et des bureaux, la répartition des tâches, les nouvelles manières de manager et d’évaluer la performance… Mais aussi l’adoption de nouvelles technologies et l’accélération de la numérisation.

Côté humain, les changements sont également conséquents. Il faut repenser la manière même de partager et de diffuser la culture d’entreprise. Le télétravail joue en effet sur l’engagement collaborateur, ainsi que sur les liens du quotidien et les relations entre collègues.

Si le télétravail semble bien devoir faire partie de l’avenir de l’entreprise, il reste désormais à en imaginer les modalités.

Découvrez notre livre blanc spécial Newsletter interne !

Conseils, idées, exemples ... tout ce qu'il faut savoir pour créer ou améliorer votre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Chaque semaine, recevez des conseils et le meilleur de l'actualité en com' interne